Opinions › Tribune

La lettre de la semaine: A Mesdames et Messieurs les spécialistes de l’Afrique.

Zo Omevele François

Vous qui vous érigez dans l’Hexagone comme référant de toute connaissance et d’analyse en ce qui concerne le continent africain mais qui n’êtes pas Africains, vous qu’on appelle spécialiste, vous prenez la parole, la plume et vous expliquez à vos compatriotes ce qu’est ce continent. Vous êtes en général, loin de connaître les réalités, les vérités de cette Afrique vraie qui vous échapperont toujours tant que vous n’entrerez pas à la vraie école de la connaissance et du respect. L’Afrique dont vous parlez dans vos livres, vos reportages dans les journaux les radios et télévisions, l’Afrique que certains d’entre vous enseignent et analysent dans les conférences et débats, est loin, très loin de la vérité; des prétendus savants, ethnologue, et certains sociologues ont bâti des théories, des concepts qui font «parole d’évangile». Ces connaisseurs, qui généralement livrent des inepties, fruits d’enquêtes et de recherches qui se voudraient scientifiques, sont jusqu’à ce jour les agents de théories racistes qui ont fait tant de mal et continuent d’entretenir des préjugés sur les différences des races des civilisations, mettant en place une échelle de valeurs dans laquelle la barbarie, la sauvagerie des primitifs, donc des Africains, feraient d’eux des sous-hommes.

Vous civilisez à votre sauce ces primitifs depuis un certain temps; ils parlent vos langues, vont dans vos écoles, épousent vos pensées, vos concepts vos théories, écrivent des livres. Certains sont même entrés dans votre académie des immortels. Mais aucun n’est appelé spécialiste de son continent. Il n’est presque jamais fait appel à eux afin d’expliquer, d’analyser les choses de chez eux. Vous ignorez volontairement leur savants leur chercheurs, et des connaissances comme celles de CHECK ANTA DIOP dans son ouvrage « Nations nègres et Cultures», complètement occultées. Par contre, vous mettez en avant des médiocrités de vos bon nègre, façon la case de l’oncle Tom, qui se proclament Bourguignons, tirant à boulets rouges sur James Brown qui proclamait son « Say it loud, I’m Black, I’m proud». Vous faites entendre leurs théories du bon nègre dans le style: «Je suis Noir et je ne mange pas de manioc, et qu’il n’y a aucune raison d’être fier d’être Noir». Vous, les spécialistes du maintien de la Françafrique, qui la dénoncez, tout en la maintenant profondément, en légitimant et entretenant les dictatures que vous mettez en place là-bas, afin de diviser et faire main basse sur le continent , vous qui n’êtes plus à une contradiction prête, établissant et soutenant des régimes présidentiels de père en fils comme au Togo, au Congo, au Gabon, soutenant des rebelles en les mettant au pouvoir au Tchad, en Côte d’Ivoire, en Lybie, y créant des guerres fratricides, vous avez même créé un Tribunal Pénal International que pour les dirigeants Africains qui vous gênent. Qui de vous peut oser penser à y mener le Président Syrien, pour ne citer que lui!

C’est bien vous, les spécialistes de l’Afrique, qui avez porté au pouvoir Bokassa, qui avez profité de ses largesses en diamants, en jolie négresses qu’il vous offrait, oui, vous lui avez fourni toutes ses folies pour son sacre impérial qu’il vous a payé cher, si cher! Vous continuez aujourd’hui à assouvir les folies des autres dictateurs Africains, participant au vol et à la ruine de leur peuple; vous recelez leurs milliards dans vos banques, vous vous gardez de dénoncer les villas les châteaux et les suites dans vos hôtels de luxe car vous ferez bientôt ce que vous avez fait à Bokassa, à Mobutu; vous confisquerez leurs biens mal acquis pour vous, sans jamais les remettre à qui de droit: le Peuple Africain.
Vous comprendrez, Mesdames et Messieurs les spécialistes du maintien de mon Continent dans la médiocrité, que je n’ai nulle envie de vous saluer

Zo Omevele François
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut