Opinions › Tribune

La lettre de la semaine: aux escrocs religieux africains

Par François Zoomevele Effa

Aux faux pasteurs, faux cures et faux marabouts charlatans

Mesdames et Messieurs, vous exercez dans la plus honteuse des escroqueries, vous volez, sans vergogne aucune, des désespérés, des faibles, des vulnérables, des gens aux abois qui vous font confiance, vous êtes minables.

Vous, les faux marabouts, qui dans la logique de votre religion musulmane, êtes par définition des mystiques menant une vie contemplative, vous livrant à l’étude du Coran, vous faites commerce de vos prétendus pouvoirs de devin et de guérisseur dans une industrie très florissante. Vous êtes normalement, dans l’exercice de votre ministère, des hommes pieux qui ne vendent pas leurs dons. C’est là qu’on reconnaît votre charlatanisme, quand vous usez de votre autorité morale et religieuse pour en faire commerce.

Vous vous bombardez vous-mêmes de titres pompeux: «Grand marabout médium », « Professeur médium », et même « docteur en maraboutage». Certains se spécialisent comme guérisseurs internationaux, et vantent leur habileté à résoudre les problèmes affectifs quels qu’ils soient, leur capacité à faire revenir immédiatement la personne aimée, garantissant une fidélité absolue dans le couple. Vous promettez des protections contre les sorcelleries, les envoûtements…

Vous promettez des choses impossibles et, tout en sachant que ce n’est pas réalisable dans les faits, vous demandez à vos clients non seulement des sommes astronomiques, mais aussi des sacrifices et des pratiques qui font la une des tragiques faits divers: sacrifier ses parents, ses enfants, boire du sang des menstrues des vierges, se procurer des organes génitaux d’enfants, et toutes les autres horreurs qu’il m’est pénible de citer.

Quant à vous les faux pasteurs, les faux prêtres, vous faites, à quelques nuances près, les mêmes choses que vos confrères les marabouts charlatans .Vous êtes censés apporter la paix, la joie, le réconfort et la sérénité dans la foi chrétienne, par le biais de vos ministères spirituels. Mais voilà que vous vous êtes transformés en pasteurs et curés «charismatiques». Vous cultivez dans les dons spirituels que vous vous attribuez: celui des miracles, celui de la guérison et surtout de la réussite amoureuse et professionnelle.

La plupart d’entre vous s’autoproclament pasteurs ou prêtres. Le plus souvent, vous avez été mis à la porte de votre église, on vous a «déposé ou renvoyé, voire excommunié». Alors, vous créez des églises dites « de réveil » plus folkloriques que spirituelles. Vous vous bombardez des titres «d’apôtre, de prophète». Sans une seule notion de théologie, vous proclamez des évangiles de miracles avec des mises en scènes abracadabrantesques légitimées par un parler en langues. Vous transformez la religion chrétienne en séances de sorcelleries africaines à la noix… de palme.

Jésus n’a jamais fait payer les gens qu’il guérissait! Vous êtes semblables aux marchands du temple que le Messie a chassés avec violence. Et, comme si ça ne suffisait pas, vous persistez dans vos ignominies en mettant dans vos références, sur vos cartes de visite, que vous êtes les «prieurs secrets et confidentiels, les délivreurs de mauvais il et protecteurs contre les démons» des dictateurs africains, de leurs épouses et ministres, alors qu’en fait, vous formez une honteuse bande satanique.

Vous n’aurez pas besoin d’attendre le jugement dernier, car, comme le chante l’une de vos connaissances, -On vous connaît-. Votre africanisation des religions orientales et occidentales ressemble un peu trop à ce que les dictateurs et tyrans africains font du colonialisme, un système de corruption, de peur et de mensonges, et certainement pas un outil de bénédiction. Vous comprendrez, faux pasteurs, faux curés et marabouts charlatans que je ne puisse envers vous n’être qu’irrévérencieux, et que jamais je ne vous saluerai.

François Zoomvele Effa
Journalducameroun.com )/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé