International › APA

La Mauritanie et le Sénégal réitèrent leur volonté commune d’œuvrer à la réussite de la ZLECAF

Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et son homologue sénégalais Macky Sall ont réitéré mardi soir à Nouakchott leur volonté commune d’œuvrer à la réussite de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), et plus globalement, la réalisation des objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.Dans le communiqué final sanctionnant la visite officielle de 48 heures de M. Sall en Mauritanie, les deux présidents ont également insisté sur la nécessité de mettre en place une large coalition continentale et internationale pour éradiquer le terrorisme et l’extrémisme violent, en Afrique, particulièrement au Sahel et en Libye.

Sur le plan de la sécurité, MM. Ghazouani et Sall ont promis d’approfondir la collaboration entre leurs gouvernements, afin de prévenir et de lutter plus efficacement contre la criminalité transfrontalière sous toutes ses formes, en particulier le terrorisme, l’extrémisme violent, la migration clandestine, le trafic illicite d’armes et de drogue, ainsi que le blanchiment d’argent.

Evoquant l’énergie, ils ont salué les efforts concertés entre les deux pays en vue de développer la coopération dans ce secteur, et exprimé leur volonté commune de les poursuivre, en les intensifiant.

Ils ont particulièrement appelé à revisiter les résultats géologiques obtenus à l’issue des recherches engagées, en collaboration avec les universités et les centres de recherche des deux pays.

Concernant la pêche, les deux chefs d’Etat ont donné des instructions aux ministres en charge de ce domaine à l’effet de prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la coopération bilatérale dans ledit secteur.

Ils ont en outre engagé leurs deux gouvernements à initier des concertations sur la commercialisation du bétail, y compris 45 jours après la Tabaski, en vue de l’approvisionnement adéquat du marché sénégalais en moutons mauritaniens.

Par ailleurs, les deux présidents se sont réjouis des premières initiatives prises dans le cadre de la gestion concertée et durable du bassin aquifère sénégalo-mauritanien (BASM) qui regroupe la Gambie, la Guinée-Bissau, la Mauritanie et le Sénégal et ont, à cet égard, engagé les deux gouvernements à poursuivre leurs efforts, en rapport avec les autres parties, en vue de réaliser les objectifs convenus, précise le communiqué.

S’agissant de la question palestinienne, MM. Ghazouani et Sall ont réaffirmé leur soutien résolu à une solution pacifique, juste et durable du conflit sur la base des principes du droit international énoncés dans toutes les résolutions pertinentes des Nations Unies pour la création d’un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale.

Au menu des questions multilatérales, ils ont, en particulier, réitéré la nécessité d’une réforme globale du système des Nations Unies, y compris le Conseil de Sécurité, de façon à assurer la représentation équitable de tous les États membres, et refléter la réalité géopolitique actuelle.

Les deux chefs d’Etat ont, à cet égard, réaffirmé leur attachement à la position africaine commune exprimée dans le Consensus d’Ezulwini.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé