CultureCulture › Arts visuels

« La mémoire assiégée », de Fargass Assandé, en représentation à Yaoundé

Ce sera jeudi 12 juillet à l’institut français du Cameroun

Un homme entre dans un bistrot, commande à boire puis, rapidement, laisse libre cours à ses pensées. La télévision vient de diffuser des images du pays qu’il a fui pour cause de guerre. Des souvenirs douloureux refont surface. Le Maya, aujourd’hui exsangue, était autrefois une terre libre et prospère. Mais les intérêts personnels d’une classe politique corrompue ont plongé dans le chaos ce pays au nom imaginaire. La Mémoire assiégée, c’est l’histoire d’un homme qui, s’il a fui son pays en état de siège, ne peut échapper, où qu’il aille, à son passé.

C’est un cri de c ur, une indignation face à un monde où guerres et divisions fratricides servent des intérêts égoïstes. Les interrogations qu’il pose en font une uvre attachante où le quotidien des masses anonymes se conjugue au désespoir. C’est une réflexion sur les politiques névrosées des conflits mesquins. Un holà sur les politiciens prédateurs pour qui, démocratie et pensées plurielles deviennent prétextes de divisions meurtrières. L’écriture « orale » de ce texte apporte un souffle novateur au théâtre engagé. Inspiré de l’art du griot qui interpelle notre mémoire et dialogue avec notre quotidien, elle s’approprie les techniques modernes des arts de la scène pour dire nos maux.

La pièce de théâtre, « La mémoire assiégée », a été écrite en 1998. Juste, une année, avant le renversement de Henri Konan Bedié. Cette uvre s’inspire de la situation de guerre qui a prévalu auLibéria, en Sierra Léone, au Congo, au Rwanda.des pays qui ont sombré dans le chaos. En écrivant cette pièce de théâtre,Fargass Assandé ne s’imaginait même pas que son pays, la Côted’Ivoire, allait connaître le même destin que ces pays-là. Ainsi, à travers cette pièce de théâtre, il veut montrer que nul n’est épargné par les soubresauts de la vie. Et c’est là où réside tout l’intérêt de cette uvre qui parle à toute l’humanité entière.

Comédien-metteur en scène et auteur dramatique ivoirien, Fargass Assandé est un autodidacte du théâtre. Enseignant à l’origine, il éprouve plus tard le besoin d’élargir son auditoire et parcoure les scènes du monde. A ce jour, ces textes et ses prises de positions font de lui un éternel rebelle à l’ordre décadent de notre monde d’abjuration et de luxure. Exilé dans l’âme, il égraine les capitales du monde avec ses angoisses et la vitalité de ses râles contre l’ordre précaire de cette humanité perverse et gavée d’abus de toutes sortes.

« La mémoire assiégée », de Fargass Assandé, en représentation à Yaoundé
http://www.ifcameroun.com)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé