International › APA

La ministre ivoirienne de la SolidaritĂ© aux cĂ´tĂ©s d’une femme ayant accouchĂ© des quadruplĂ©s

La ministre ivoirienne de la Femme, de la protection de l’enfant et de la solidaritĂ©, Mariatou KonĂ©, Ă©tait lundi soir aux cĂ´tĂ©s d’une femme ayant donnĂ© naissance Ă  des quadruplĂ©s Ă  la polyclinique internationale Sainte-Anne-Marie (Pisam), afin d’apporter le soutien du gouvernement Ă  la mère.La gĂ©nitrice de ces quadruplĂ©s, Fanta DiakitĂ©, âgĂ©e de 43 ans, est accouchĂ©e lundi Ă  la suite d’une intervention chirurgicale qui a durĂ© de 1h30 du matin Ă  17 heures, soit plus de 16 heures de temps.

Mme Mariatou KonĂ©, animĂ©e d’un « sentiment de joie » s’est dite « très heureuse » qu’Ă  travers l’opĂ©ration la vie de la maman et des quatre enfants prĂ©maturĂ©s aient Ă©tĂ© sauvĂ©es, Ă  l’issue d’une visite Ă  cette famille dĂ©munie.  

Il s’agit d’un Ă©lan de solidaritĂ©, a-t-elle fait savoir, rappelant que le prĂ©sident de la RĂ©publique a instruit son dĂ©partement par rapport aux droits des femmes, afin qu’aucune femme ne perde la vie en accouchant et cela est « un exemple concret ».

L’opĂ©ration a nĂ©cessitĂ© une cĂ©sarienne. Elle a rĂ©uni une Ă©quipe de trois gynĂ©cologues, deux pĂ©diatres, deux anesthĂ©sistes et quatre sages-femmes qui ont rĂ©ussi Ă  faire face Ă  une hyper pression sur l’abdomen qui a fait que la mère n’arrivait pas Ă  respirer spontanĂ©ment.

« C’est une famille modeste qui n’aurait pas pu payer les frais et imaginez ce qui allait se passer. Mais l’Etat de CĂ´te d’Ivoire a pris en charge tous les frais pour l’accouchement, pour les enfants prĂ©maturĂ©s », a indiquĂ© Mme Mariatou KonĂ©.

Elle a soulignĂ© qu’il s’agit d’« une prise en charge totale », avant d’ajouter que cette « prise en charge a coĂ»tĂ© au moins 12 millions de F Cfa notamment pour la cĂ©sarienne et le temps de couveuse » des quatre prĂ©maturĂ©s d’un peu plus de 7 mois dont les poids varient de «1,5 Kg, 1,7 Kg, 1,8 Kg et 1,9 Kg ».

La mère a rapportĂ© qu’elle allait « très bien » mais Ă©tait « un peu fatiguĂ©e ».  Elle avait Ă  son chevet son Ă©poux, Moussa Diallo (55 ans), un artiste sculpteur, qui voit sa femme accoucher pour la seconde fois après 23 ans.

Le cinquantenaire qui a dĂ©jĂ  une fille de 23 ans avec son Ă©pouse, a remerciĂ© le gouvernement et le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara pour cette action en sa faveur. Il y a deux ans, dans cette mĂŞme polyclinique, une mère est accouchĂ©e des quintuplĂ©s.

Ă€ LA UNE
Retour en haut