CultureCulture › Arts visuels

La pièce «The Island» présentée jeudi 03 novembre à Yaoundé

La compagnie Deux Temps Trois Mouvements propose une adaptation du texte des auteurs sud-africains Athol Fugard, John Kani et Winston Ntshona

Après l’avoir découverte en anglais il y a une quinzaine d’années sur la scène des Bouffes du Nord, Hassane Kouyaté a décidé de mettre en scène une pièce de l’auteur sud-africain Athol Fugard Lorsque j’ai découvert cette île merveilleuse qu’est le texte d’Athol Fugard, John Kani et Winston Nsthona, j’ai immédiatement compris que cette pièce englobait tout ce qu’était, pour moi, le théâtre, qu’elle était et qu’elle représentait l’essence même de mon travail et de mes recherches. Même si le texte traite de l’apartheid, il ne s’agit pas ici de faire une réunion de pensées moribondes, déprimantes et moralisatrices. Tout au contraire: la pièce nous propose une rencontre vivante et vivifiante. Un moment de plaisir et de jeu où l’on utilise la vitalité des rires pour exprimer de façon bien plus forte les situations d’avilissements et de précarités. Pas de misérabilisme mais la vie et le jeu déclare Kouyaté. Le décor est réduit à l’essentiel au Centre Culturel Français ce mercredi 02 novembre: Une île de sable qui encercle un rectangle gris, la cellule, des tasses qui font téléphone, des cordes, clous, récipients pour représenter la figure d’Antigone et surtout deux acteurs Hassane Kassi Kouyaté et Habib Dembélé.

C’est l’histoire de deux hommes, qui, chaque matin, entrent dans un cycle de labeur qui détruit l’âme et efface l’esprit sous un soleil brûlant. Le soir, dans leur cellule, aussi morts qu’ils peuvent l’être, ils recommencent à vivre en parlant, en riant, et surtout en essayant de ne pas se couper du monde. Pour cela l’imaginaire est leur seul échappatoire. Un rituel quotidien: L’un d’eux ramasse une tasse et passe un appel longue distance pour New Brighton. Ils parlent à la famille et aux amis…Mais surtout, la préparation d’une pièce de théâtre: Antigone. Elle doit être prête pour la fête de la prison dans une semaine. Préparation d’un spectacle pour dire et exposer leurs conditions aux autres et au monde… Au sortir de cette représentation théâtrale, les avis sont les mêmes Je suis venue ce soir découvrir la pièce de théâtre The Island parce-que j’aime le théâtre en plus notre professeur nous l’a recommandé. J’ai beaucoup appris et j’en suis fière affirme Sandrine P, étudiante à l’université de Yaoundé filière arts du spectacle. Heureux d’être venu, la pièce de théâtre était bien mise en scène, le décor était exceptionnel et les acteurs m’ont fait vivre l’histoire dit Jeff K, jeune cinéaste.

Né au Burkina Faso d’une famille de griots, Hassane Kassi Kouyaté est conteur, comédien, musicien, danseur et metteur en scène; son apprentissage est traditionnel. Il joue d’abord dans plusieurs compagnies africaines puis aborde le théâtre européen. Directeur artistique de la compagnie « Deux Temps Trois Mouvements » à Paris. Il donne des stages de formation d’acteurs dans différents pays (Europe, Afrique, Asie et Amérique Latine). Il est aussi directeur pédagogique de l’école de théâtre de Naples. Habib Dembelé dit Guimba est né au Mali, il crée la compagnie Gouakoulou et monte la Compagnie Guimba National puis Le Mandenka Théâtre International. En 1983, il reçoit le prix du meilleur acteur du district de Bamako et en 1984, le prix de meilleur acteur du Mali. En Europe et dans le monde, on a pu le voir dans La Tragédie d’Hamlet de Peter Brook crée en 2002, dans Le Pont de Laurent W.Water mis en scène par Sotigui Kouyaté en 2003 et plus récemment dans Tierno Bokar mis en scène par Peter Brooken 2004 ou encore Babet Sanede René Zahnd mis en scène par JeanYvesRuf au théâtre Vidy Lausanne.

«The Island» présentée le 03 novembre au CCF de Yaoundé
Journalducameroun.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé