› Eco et Business

La plupart des entreprises créées au Cameroun depuis 2010 font dans «la débrouillardise»

Le lot des 33.000 entreprises créées par le biais des CFCE exercent dans le domaine des petites affaires, «qu’on appelle la débrouillardise», selon le ministre des PME

Les Centres de formalités de création des entreprises (CFCE), mis sur pied au Cameroun depuis 2010, ont permis d’enregistrer la création de 33.000 structures au 31 décembre 2014, selon des données officielles.

Le lot de ces entreprises créées, de l’aveu du ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Laurent Serge Etoundi Ngoa, uvrent dans «la débrouillardise».

«Les établissements sont la catégorie d’entreprises le plus créées, à hauteur de plus de 60%. Ensuite, nous avons les Sociétés à responsabilité limitées (Sarl) qui constituent environ 27% et enfin, les Sociétés anonymes (S.A) qui représentent la forme la plus complexe, la plus lourde et qui constitue environ 5 à 6%. Les dirigeants ont des profils variés. En gros, ceux qui créent les établissements sont de la catégorie de ceux qui font les petites affaires, qu’on appelle la débrouillardise. C’est le mot le plus utilisé et que nous voulons mettre de côté parce que nous voulons de vrais entrepreneurs», a-t-il relevé dans une interview accordée au quotidien gouvernemental ce mardi.

Et pour avoir ces «véritables entrepreneurs», Laurent Serge Etoundi Ngoa dit compter sur le lancement à venir des activités de l’Agence de promotion des petites et moyennes entreprises (APME). Cette dernière devrait apporter la formation aux entrepreneurs et porteurs de projets, ainsi qu’un accompagnement technique et financier, lequel était antérieurement exécuté par le Fonds de garantie des petites et moyennes entreprises (FOGAPE), qui n’existe plus.

Selon les études menées par le gouvernement, en ce qui concerne le processus de création d’entreprises, il fallait en général, à un promoteur, environ 30 jours, 26 opérations auprès de quatre différents intervenants au moins (notaire, greffe, impôts, CNPS) pour la création d’une SARL). Le principal objectif des CFCE, placés sous la tutelle du Minpmeesa, est de réduire les délais de création d’entreprise à 72 heures.

Les CFCE ont pour objectif de réduire les délais de création d’entreprise à 72 heures.
cfce.cm)/n
Tableau: Statistiques de PME créées dans les CFCE de leur création au 31 décembre 2014 (source: cfce.cm)
cfce.cm)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut