International › APA

La police zimbabwéenne traque les vendeurs illégaux et les taxis clandestins

La police anti-Ă©meute du Zimbabwe a dĂ©clenchĂ© jeudi une opĂ©ration visant Ă  rĂ©tablir l’ordre dans les rues de Harare, oĂą foisonnent les vendeurs illĂ©gaux et les taxis clandestins.Selon des tĂ©moins et des groupes de dĂ©fense des droits humains, la police a ordonnĂ© aux vendeurs et aux taxis pirates de quitter le centre des affaires de Harare dans le cadre d’une campagne dont le nom de code est « OpĂ©ration ramener l’ordre ».

Le Forum des ONG sur les droits de l’homme du Zimbabwe a dĂ©clarĂ© que la police anti-Ă©meute, en collaboration avec la police municipale de Harare, a nettoyĂ© le quartier centre des affaires de la capitale.

Cependant certains vendeurs sont immédiatement retournés sur les lieux dès que les camions de police sont partis.

Les vendeurs et les chauffeurs de taxi pirates opèrent de façon anarchique et ont l’habitude de bloquer la circulation.


La campagne d’assainissement du secteur intervient au lendemain de la dĂ©claration de guerre de la ministre provinciale d’Harare, Miriam Chikukwa, contre les vendeurs illĂ©gaux et les opĂ©rateurs de taxis clandestins, leur ordonnant de quitter « immĂ©diatement » le centre-ville.

Cette vaste opĂ©ration fait suite Ă  une directive du prĂ©sident Robert Mugabe, le week-end dernier, demandant au Conseil municipal de Harare et Ă  la police de « dĂ©gager des routes » les vendeurs illĂ©gaux et les opĂ©rateurs de taxis irrĂ©guliers.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut