CultureCulture › Arts visuels

La première édition du Festival International de Films de Femmes se tient à Yaoundé

Le MIS ME BINGA est prévu du 01er au 08 mars 2010 et regroupe une dizaine de pays

Le festival porte bien son nom et coïncide avec la célébration de la journée internationale de la femme. MIS ME BINGA, qui signifie «Regard de femmes». Une première dans la sous région Afrique centrale voire des Grands Lacs, puisqu’il est ouvert prioritairement aux femmes réalisatrices, même si les oeuvres des hommes sont acceptées, mais à condition qu’elles traitent de sujets liés à la femme. D’après le promoteur Narcisse Wandji, ce festival est né du constat selon lequel «de toute la cinématographie camerounaise, les femmes sont celles qui ont fait le moins de films. A peine un film par décennie».

Pour cette première édition qui se veut un hommage a Sita Bella, l’une des plus grandes figures du cinéma camerounais, près de 80 films ont été reçu, plus de trente ont été sélectionnés et seront projetés notamment au Goethe-Institut Kamerun qui abritera les cérémonies officielles d’ouverture et de clôture respectivement les 04 et 08 mars 2010, au Centre Culturel François Villon de Yaoundé qui servira de cadre à des conférences, et au Centre de Jeunes de Nkomkana, village même du festival. Longs et courts métrages sont venus des quatre coins du monde: Cameroun, Namibie, Gabon, Kenya, Allemagne, Canada, Israël, Pologne, Zimbabwe, Autriche, Grèce, Grande Bretagne, France, Espagne; A noter qu’une délégation de cinéaste japonais devrait arriver au Cameroun le 1er mars prochain pour prendre part à cet évènement. Une compétition de courts métrages est ouverte, et récompensera au finish la meilleure fiction, le meilleur documentaire, le prix de la meilleure interprétation féminine et le prix de la meilleure interprétation masculine.

Cette première édition est placée sous le thème «Regard de femmes: 180° de plus», comme pour sous tendre l’idée selon laquelle la vision globale du monde dans tous ses aspects peut être circonscrit en 360°; comme ceux d’un cercle. L’homme détiendrait donc 180° et aurait besoin des 180° de la femme pour que la société puisse avoir la vision complète requise pour avancer sereinement. Le programme prévoit en plus de la compétition de courts métrages, un workshop sur le thème de cinéma et industrie d’habillement, des projections gratuites et un atelier sur le film documentaire.

Le Festival International de Films de Femmes est une initiative du GIC Vidéo Star, constitué de jeunes Camerounais qui comptent bien faire de ce festival une institution. A cette date, ils bénéficient du soutien entre autres du Goethe-Institut Kamerun, du Centre Culturel François Villon de Yaoundé et de l’ambassade de la République Fédérale d’Allemagne au Cameroun, Open Solution (mboablog.com). Une conférence de presse devrait se tenir le 26 février 2010 au Goethe- Institut Kamerun sis à Bastos à Yaoundé, sans doute pour donner plus de précisions quand au déroulement de l’évènement.


festi-blog)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé