Politique › Institutionnel

La Présidence confirme le double attentat suicide survenu à Fotokol dimanche

Le bilan de ces attentats est de 13 morts, dont 10 civils, un militaire tchadien et les deux kamikazes; et sept blessés dont quatre militaires tchadiens et trois militaires camerounais

Les services de la présidence de la République du Cameroun ont confirmé lundi en soirée le double attentat suicide survenu dimanche, 12 juillet, à Fotokol, localité camerounaise située dans la région de l’Extrême-Nord, en face de la ville nigériane de Gamboru.

«Le bilan de ces attentats est de 13 morts, dont 10 civils, un militaire tchadien et les deux kamikazes; et sept blessés dont quatre militaires tchadiens et trois militaires camerounais», a indiqué le secrétaire général de la présidence de la République (SGPR), Ferdinand Ngoh Ngoh, dans un communiqué lu à la radio publique nationale.

C’est la première fois que des sources officielles camerounaises parlent d’attentat dans le pays, depuis la déclaration de guerre faite à Boko Haram le 17 mai 2014.

Le 04 février 2015 déjà, au lendemain de l’intervention des troupes tchadiennes à Gomboru pour y déloger Boko Haram, les combattants du groupe terroriste avaient mené une contre-offensive à Fotokol, tuant 81 civils, treize militaires tchadiens et six Camerounais

Les attentats de Fotokol, le 12 juillet, ont été respectivement perpétrés «à 19h00 et 19h05min», a précisé Ferdinand Ngoh Ngoh. Le SGPR n’a pas toutefois désigné les auteurs dans son communiqué mais les méthodes de l’attentat semblent guider vers Boko Haram.

Samedi, un attentat suicide revendiqué par la secte et perpétré dans le grand marché de N’Djamena au Tchad a fait au moins quinze morts. L’auteur de l’attentat était un homme déguisé en femme et portant une burqa. A Fotokol, les deux kamikazes portaient également une burqa, selon des informations relayées par le bi-hebdomadaire régional L’ il du Sahel ce lundi.

La présidence de la République du Cameroun a qualifié ces actes d’«attentats lâches et odieux».

Dans le communiqué lu sur les antennes de la CRTV, le chef d’Etat camerounais, Paul Biya, tient à réaffirmer sa «détermination à ne ménager aucun effort pour veiller à ce que le Cameroun poursuive dans la paix, la sécurité et la sérénité sa marche inexorable vers l’émergence.»

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut