Société › Faits divers

La presse camerounaise dans l’ «obamania»

Euphoriques, les médias ont salué chacun à sa façon, la victoire du candidat démocrate, Barack Obama, à l’élection présidentielle du 04 novembre 2008.

La photo de l’afro américain de père kenyan et de mère américaine barre la Une de tous les quotidiens camerounais du 05 novembre 2008. Et, difficile de suivre une radio ou télévision sans entendre son nom. Une floraison d’éloges à l’endroit « du premier noir » à accéder à la fonction de président des Etats Unis d’Amérique à la suite d’un scrutin qui enregistre, d’après des observateurs un taux de participation record au pays de « l’oncle Sam ».
C’est à croire que les mots manquaient aux différents journaux pour manifester leur émotions à l’issu des résultats du scrutin du mardi 04 novembre 2008. Le jour lance tout simplement : « il l’a fait » tandis que le messager, tout en inscrivant trois fois le nom Obama affirme que ce dernier est « le président de l’histoire ». Cameroon Tribune, le quotidien gouvernemental quand à lui titre : « c’est Obama ». Mutations de son côté se veut plus précis en affichant : « Barack Obama président ». Pourtant, lorsque les quotidiens mettaient sous presse vers 05heures dans la matinée du 05 novembre 2008, les résultats définitifs n’étaient pas encore proclamés. Tout juste avait-on déjà les grandes tendances qui montraient l’orientation quasi inéluctable que prenaient les résultats. La presse camerounaise n’a pas attendu cette proclamation pour choisir « son vainqueur ».

Les médias camerounais dans leur majorité ont suivi de près la nuit électorale américaine. L’office de radio et télévision du Cameroun (Crtv) a organisé une nuit de veille à travers un plateau animé par le directeur de l’information TV, Charles Ndongo. De son coté, la chaîne de télévision privée Canal 2 international opérait aussi dans ce sens et donnait les dernières tendances au fur et à mesure qu’elles tombaient. Même s’il est difficile de déterminer l’audience des médias audiovisuels camerounais ayant couvert cet événement (également diffusé par des chaines étrangères), leur intérêt pour la personne de Barack Obama est réel et « ne souffre d’aucun doute ». Pour le quotidien le jour, « La personnalité charismatique et fortement consensuelle de Barack Obama est une promesse d’espoir pour l’Amérique et pour les autres peuples du monde ».

La personnalité charismatique et fortement consensuelle de Barack Obama est une promesse d’espoir pour l’Amérique et pour les autres peuples du monde
Le quotidien Le Jour

C’est un secret de polichinelle. Au Cameroun, Obama fascine principalement à cause de sa couleur de peau. Certains ont beau s’évertuer à déclarer que « les idées passent avant tout », rien n’y fait. Les camerounais, et leurs médias avec estiment que « c’est une fierté pour la race noire longtemps rabaisser et humilier ». « On voulait faire croire que la peau noire ne pouvait pas réaliser de grandes choses. Mais Obama prouve le contraire », s’émeut un journaliste juste après la proclamation des résultats conforment aux prédictions des sondages. La jeunesse de Barack Obama 47 ans et son parcours jugé « exceptionnel » par de nombreux médias achèvent de convertir les quelques « Obamo-sceptiques » locaux.
La presse camerounaise a salué dans sa majorité l’entrée de Barack Obama à la maison Blanche. Elle qualifie ce fait de « séisme politique dont les effets restent à mesurer ».


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut