Sport › Football

La qualification du Cameroun à la Coupe du monde a marqué l’année sportive

Cette qualification aura, sans conteste, été l’événement sportif majeur dans le pays en 2013

En battant à domicile la Tunisie (4-1) le 17 novembre, les «Lions indomptables» renouent ainsi avec le tournoi final d’une compétition dont ils étaient sevrés depuis 2006, sans oublier leur absence aux Coupes d’Afrique des nations (CAN) de 2012 et 2013. Au premier tour de ce Mondial, ils affronteront successivement le Mexique, la Croatie et le pays organisateur. Mais ce retour sur la scène internationale contraste avec la situation en interne, marquée notamment par la suspension du Cameroun par la Fédération internationale de football association (FIFA), en début juillet «pour motif d’ingérence gouvernementale» dans les affaires de la discipline.

Cette décision est intervenue alors que régnait une atmosphère électrique au sein de la fédération locale (FECAFOOT), avec une partie du bureau exécutif qui avait réussi, dans la nuit du 19 au 20 juin, à réélire à la présidence Mohammed Iya, aujourd’hui en prison pour malversations financières à la Société de développement du coton (SODECOTON), dont il était également le directeur général. La mise au ban a été levée avec la mise en place d’un Comité de normalisation, une instance imposée par la FIFA et dont le mandat, qui expire en fin mars 2014, consiste en la révision des textes organiques ainsi que l’organisation de nouvelles élections.

Dans d’autres disciplines, 2013 aura aussi été marqué par la suspension par les instances internationales de la boxe et du cyclisme alors que le rugby et le handball connaissaient des saisons blanches suite à des tiraillements internes.

Sur un autre plan, le Cameroun participera aux championnats du monde de volley-ball dames et messieurs, en 2014 respectivement en Italie et en Pologne.


À LA UNE
Retour en haut