CultureCulture › Arts visuels

La ronde des poètes aux côtés des prisonniers de Kondengui

A l’occasion de la 12e édition de la journée mondiale de la poésie, les poètes se rendent à la prison centrale de Kondengui ce lundi

Les poètes de l’association camerounaise dénommée « la ronde des poètes » sont partis du constat selon lequel, de tout temps, la poésie a toujours été une parole solidaire pour ceux qui vivent dans la privation. A titre d’illustration, les poètes de la Négritude avaient fait de ceux qui étaient privés de dignité le motif et le prétexte de leurs productions intellectuelles et artistiques. Le présent projet trouve donc sa justification dans une longue tradition littéraire qui n’a cessé de faire des conditions d’existence de l’homme l’aiguillon qui conduit à l’écriture ou qui la suscite. Le programme poétique « L’homme qui te ressemble », est un vers emprunté au poète René Philombe. Ce programme fait de la poésie et de la littérature des instruments au service de l’engagement social en faveur de ceux qui sont dans le besoin, dans l’acception la plus large possible de ce mot : besoin de liberté, d’amour, de santé, de vie, d’autres modes d’existence. Le programme s’inspire du Festival international de Poésie 3 V de Douala qui, lors de son édition de décembre 2009, avait rassemblé poètes, public et détenus dans la prison d’Edéa. Il s’agit donc d’une grande mobilisation des bonnes volontés initiée par les poètes et les écrivains en faveur des pensionnaires de la prison centrale de Yaoundé pour le compte de journée mondiale de la poésie, édition 2011.

Créée en 1998, la Ronde des Poètes est une association littéraire dont les membres sont repartis à travers le Cameroun et le monde. L’association a vu naître en son sein une revue littéraire, une maison d’édition, des représentations régionales dont la plus active est celle de Douala. La Ronde des Poètes a créé en 2009 le Centre culturel Francis Bebey qui fait de la culture de proximité son cheval de bataille. L’initiateur de cette association n’est autre que le Professeur Jean-Claude Awono, Professeur de lettres, poète et critique littéraire. Il est en même temps le président de la Ronde des Poètes du Cameroun et fondateur du Centre culturel Francis Bebey. Ses voyages fréquents en France, Espagne, Belgique, Suisse, Chine, et dans bien de pays d’Afrique permettent d’élargir son expérience très singulière dans le champ littéraire et culturel camerounais. Co-fondateur des éditions ifrikiya, il a publié plusieurs uvres parmi lesquelles Flux et reflux d’une foulée de fou, A l’affût du matin rouge, Bouquet de cendres.

Cette visite aux pensionnaires de la prison centrale de Kondengui a pour objectifs de contribuer au processus d’humanisation dans nos prisons, d’apporter une assistance matérielle, morale et artistique aux prisonniers, de susciter l’expression poétique et littéraire des prisonniers, de permettre aux écrivains de s’inspirer de la réalité de la prison pour créer. Les activités qui seront menées au cours de cette visite concernent l’organisation d’un concours de poésie pour détenus et gardiens de prisons, la déclamation des poèmes, la remise des prix, la dotation de la bibliothèque de la prison en livres et la remise de dons aux prisonniers. Bon à savoir, la journée mondiale de la poésie est une initiative de l’UNESCO qui court depuis 12 ans et qui vise à reconnaître le rôle primordial de la poésie afin de l’encourager à travers le monde.

La ronde des poètes va célébrer la poésie avec les prisonniers de Kondengui
Ronde des poètes)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé