Politique › Institutionnel

La situation de près de 410 000 réfugiés et déplacés préoccupe

Le Minatd, René Emmanuel Sadi, l’a indiqué mercredi à Yaoundé, à l’ouverture des travaux de la 6e session du Comité interministériel ad hoc chargé des situations d’urgence

309 232 étrangers, dont plus de 251 000 Centrafricains répartis en majorité dans les régions de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord et 58 000 Nigérians que l’on retrouve pour l’essentiel dans la région de l’Extrême-Nord. A cela, il faut ajouter près de 100 000 déplacés internes. Tout ceci dans un environnement national et international particulier.

Ainsi dressée, la situation des réfugiés est préoccupante au Cameroun. Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd), René Emmanuel Sadi, l’a relevé mercredi, 09 septembre 2015, à l’ouverture des travaux de la 6e session du Comité interministériel ad hoc chargé des situations d’urgence concernant les réfugiés au Cameroun.

En présence de sept autres de ses collègues du gouvernement et des représentants des organisations du système des Nations unies, René Emmanuel Sadi qui présidait la rencontre, par ailleurs, président dudit comité, a souligné que le phénomène de l’afflux des réfugiés et personnes déplacées persiste «en raison notamment de la menace sécuritaire induite par les actions barbares du groupe terroriste Boko Haram qui procède, depuis peu, à une mutation de son mode opératoire, à travers des attentats-suicides aux conséquences dramatiques».

Des situations qui, pour René Emmanuel Sadi, interpellent «la conscience collective de la Communauté internationale, et invitent instamment à la recherche de solutions appropriées».

Dans sa mission, l’instance recherche des solutions face aux problèmes qui se posent sur le terrain. Notamment ceux liés à la santé, l’éducation, l’accès à l’eau potable au sein et autour des camps de réfugiés, et à la sécurité des personnes et des biens.

Cette 6e session du comité intervient à quelques semaines de la tenue à Genève de la 66e session du Comité exécutif du HCR qui devra examiner l’ensemble des problématiques liées à la question de la gestion des réfugiés à travers le monde.

Le nombre de réfugiés et déplacés va grandissant au Cameroun.
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé