Opinions › Tribune

La situation guerrière qui prévaut dans l’extrême-Nord ne profite à personne

Par Gabriel Haïpam

S’il en était de besoin pour le rappeler sur toutes les toitures du monde, la situation guerrière qui prévaut dans la région de l’extrême-nord ne profite à personne. Tenez, lorsqu’on a en face de soit des gens qui se mettent à tirer sur tout ce qui bouge ou ne bouge pas, personne n’a la certitude de sa sécurité, en ce sens que le bout du fusil pourrait tourner contre vous à tout moment. Selon des informations dignes d’intérêts, ces hors-la-raison, sans foi ni loi se livrent généralement à de tels agissements dans des zones qu’ils contrôlent au Nigéria, mettant feu sur des domiciles sans bouches, sur des boutiques éteintes, cadenassées, parce que leurs propriétaires auraient pris la fuite pour échapper aux tueries les plus sanglantes et atroces. D’où des milliers de réfugiés à encadrer, à nourrir, à vêtir contre toutes les attentes.

Ces gens-là qui constituent aujourd’hui un manque à gagner pour l’humanité, n’avaient besoin de personne pour subsister. En ce jour, ils sont obligés de tendre la main comme des sans-domiciles fixes. Un autre argument ne serait pas de trop. Quand on a à faire à des groupes qui s’investissent contre le pouvoir de l’école dans une Zone qui a de la peine à relever son niveau de scolarisation et en retard sur tous les plans, il y a fort à parier qu’on s’engouffrait le plus profondément possible. Qui ignore que la situation touristique de notre cher et beau terroir est devenue des plus lamentables ? Ajouté à cela l’arrêt suicidaire des échanges commerciaux entre nos deux pays. Bref, l’économie est au plus bas. Il est aussi à relever les cas de l’interdiction de la circulation des mototaxis dans les zones rurales frontalières, des couvre-feux à partir de 20h en ville comme en campagne.

On est en droit de faire appel à toutes les sensibilités culturelles, religieuses et politiques, mieux la communauté internationale à la prise en compte éclairée et dynamique de cette situation sans précédent dans cette partie du monde, encore que cela est de nature à faire progresser la circulation de la fièvre Ebola. On est également en droit de condamner avec la dernière énergie les actions d’éclats de la secte nébuleuse visant à amuser la galerie en incriminant les forces vives de la région. Ceci est une pure diversion, une technique minutieusement élaborée en vue de diviser pour mieux égorger. Si le problème était Camerounais, pourquoi toutes les bases sont ailleurs ? D’où partent les combattants ennemis ? D’où proviennent les « missiles » qui s’écrasent en terre camerounaise ?

Au bout du compte, disons que nous sommes engagés dans un nouveau paradigme qui n’est pas de nature à créer un espace de paix et de concorde. C’est donc une situation monstrueuse que chaque citoyen du monde est appelé à fustiger pour la préservation et la sauvegarde de toutes les valeurs incarnées par les Nations-Unies, cette unité des peuples, des races, des civilisations, des religions pour un monde aux couleurs d’Hommes pacifiques.


AFP)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé