International › APA

La société civile burkinabè, en exergue dans la presse

La presse burkinabè a commenté, ce samedi, l’actualité nationale marquée par la sortie de certaines Organisations de la société civile (OSC), ainsi que la rencontre entre celles-ci et les premières autorités du pays.« Burkina: Tête-à-tête entre le président du Faso et la société civile», titre le journal en ligne Burkina24.com qui informe que le dialogue direct entre le chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, et les représentants d’OSC des 45 provinces du Burkina a effectivement eu lieu, hier vendredi à Ouagadougou.

Selon le confrère, le rapport de synthèse des travaux a révélé que les intervenants souhaitent entre autres une justice équitable, la mise en œuvre effective d’une gouvernance vertueuse, la poursuite de la lutte contre l’impunité, la dépolitisation de l’administration publique, la vulgarisation de la loi portant création d’association et la mise à jour de la base des listes des associations reconnues.

«La recommandation de portée générale indique que les différents participants ont préconisé qu’il soit vulgarisé la communication relative à la cohésion nationale à l’échelle du pays à travers l’organisation d’une conférence publique et la mise en œuvre d’actions appropriées », relate Burkina24.com.

Parlant de cette rencontre, l’Agence d’information du Burkina (AIB) fait remarquer que «le président du Faso demande aux OSC de ne pas se politiser». 

Pour sa part, le journal Le Quotidien revient sur la rencontre entre le Premier ministre (PM) Paul Kaba Thiéba et des OSC, tenue également, vendredi à Ouagadougou.

Ce quotidien, le seul qui parait les samedis au Burkina Faso met en guise de titre : «Deuxième session du cadre de concertation Etat et Organisations de la société civile : les OSC réfléchissent à leur contribution pour la matérialisation du PNDES (Plan national de développement économique et social, nouveau référentiel de développement au Burkina, Ndlr)».

A ce sujet, Fasozine.com, une autre presse en ligne mentionne : «Mise en œuvre du PNDES: la société civile attend jouer sa partition».

Quant à Lefaso.net, un autre journal en ligne, il évoque la conférence de presse organisée la veille par l’Alliance pour la défense de la patrie (ADP), une OSC.

A en croire l’écrit, l’OSC a dépeint, au cours de la conférence de presse, un tableau noir de la situation nationale. «Pire, elle soutient que la réponse apportée par le pouvoir en place s’est résumée à un saupoudrage», rapporte Lefaso.net.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé