International › APA

La sortie de Khalifa Sall sur sa convocation par la justice alimente les quotidiens

Les quotidiens sénégalais parvenus lundi à APA mettent en exergue la conférence de presse, hier, du maire de Dakar, Khalifa Sall, convoqué aujourd’hui par le doyen des juges dans le cadre de l’affaire de la gestion de la caisse d’avance de sa mairie.

«Conf’pres-Réponse au Procureur Serigne Bassirou Guèye-Les larmes du dépité maire de Dakar», titre L’Observateur.

Dans ce journal, M. Sall affirme : «Le Procureur au lieu de dire la vérité à la presse, a tronqué les réponses de mon Daf. Macky connaît bien cette caisse, qu’on ne me pousse pas à parler».

Dans Sud Quotidien, «Khalifa Sall charge et craque». «Le Procureur n’a pas dit la vérité à la presse. Cette situation est fondamentalement, essentiellement, uniquement politique», poursuit le maire de Dakar.

Ce qui fait dire à EnQuête que «Khalifa craque» et a fondu en larmes au moment d’évoquer sa mère malade.

«Séance d’explication en larmes-Khalifa encaisse d’avance», note Le Quotidien.

De son côté, L’As écrit que «Khalifa (est) prêt pour la prison», mais il a fondu en larmes, hier, devant la presse.

Pour Walfadjri, le marabout «Serigne Moustapha Sy (s’est érigé en) bouclier de Khalifa Sall».

Le Soleil met en exergue la tournée économique du chef de l’Etat dans le Nord et affiche «70,8 milliards de f cfa pour l’assainissement de 10 villes».

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé