International â€ș AFP

La Syrie est « totalement libĂ©rĂ©e » de l’EI, selon l’armĂ©e russe

La mission de l’armĂ©e russe en Syrie « est accomplie » et le territoire syrien est « totalement libĂ©ré » du groupe Etat islamique (EI), a annoncĂ© jeudi le ministĂšre russe de la DĂ©fense.

« La mission de l’armĂ©e russe de dĂ©faire le groupe terroriste armĂ© Etat islamique est accomplie », a indiquĂ© le ministĂšre au cours d’un point de presse, ajoutant qu’aujourd’hui, « il n’y a aucune localitĂ© ni rĂ©gion de Syrie sous le contrĂŽle de l’Etat islamique ».

« Le territoire syrien est totalement libĂ©rĂ© des combattants de cette organisation terroriste », a ajoutĂ© le gĂ©nĂ©ral SergueĂŻ RoudskoĂŻ, de l’Ă©tat-major russe, au cours de ce point de presse.

Selon le gĂ©nĂ©ral RoudskoĂŻ, des frappes aĂ©riennes « sans prĂ©cĂ©dent » ont Ă©tĂ© menĂ©es au cours des derniers jours dans la rĂ©gion de Boukamal, la derniĂšre localitĂ© d’importance aux mains de l’Etat islamique, les avions russes menant quotidiennement plus de 100 sorties aĂ©riennes et 250 frappes.

Les forces spéciales russes ont aussi été actives, guidant les frappes aériennes et « détruisant les plus odieux leaders des groupes de combattants derriÚre les lignes ennemies », a-t-il dit.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), l’EI contrĂŽle encore 8% de la province de Deir Ezzor (est), contre la quasi-totalitĂ© il y a quelques mois.


« Des bandes de saboteurs de l’EI » sont encore susceptibles d’opĂ©rer mais seront combattus par les troupes syriennes, a ajoutĂ© le gĂ©nĂ©ral russe, prĂ©cisant que « le contingent russe va concentrer ses efforts pour apporter de l’aide au peuple syrien afin de reconstruire la paix ».

La Russie avait dĂ©jĂ  annoncĂ© le 21 novembre que la fin de la « phase active de l’opĂ©ration militaire » en Syrie, oĂč l’armĂ©e russe intervient en soutien au rĂ©gime de Bachar al-Assad.

LancĂ©e en 2015, l’intervention militaire russe en Syrie a changĂ© la donne en permettant notamment Ă  l’armĂ©e syrienne de ravir au groupe jihadiste Etat islamique (EI) la citĂ© antique de Palmyre et chasser les rebelles de leur bastion d’Alep, dans le nord.

Cela ne marque pas la fin de la prĂ©sence militaire russe en Syrie. L’armĂ©e russe a annoncĂ© dĂšs octobre 2016 son intention de transformer ses installations portuaires Ă  Tartous (nord-ouest) en base navale permanente, tout comme la base aĂ©rienne de Hmeimin.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut