International › APA

La tenue du sommet de la Cedeao confirme les progrès du Libéria – Sirleaf

La présidente Ellen Johnson Siirleaf a affirmé que l’organisation du 51ème Sommet de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a confirmé que le Libéria était devenu un nouveau bastion de paix et de stabilité dans la sous- région. »Ce sommet est une reconnaissance des progrès réalisés par le Libéria considéré comme un Etat paria il y a seulement 15 ans », a déclaré la présidente Johnson-Sirleaf à l’ouverture du Sommet de la CEDEAO dimanche à Monrovia, en présence d’une dizaine de ses homologues de la sous-région.

Le Libéria, qui a été en proie à une guerre civile jusqu’en 2003, organise une conférence internationale majeure pour la première fois en 38 ans.

Elle a déclaré que pour avoir assumé la présidence de la CEDEAO l’année dernière, elle avait institué un programme en quatre points qu’elle a déclinés ainsi qu’il suit : consolidation de la démocratie,

renforcement de la paix et de la sécurité, amélioration de la stabilité financière et restructuration des institutions de la Commission, ainsi que l’intégration régionale par l’agriculture et les mouvements transfrontaliers.

La présidente Johnson-Sirleaf a déclaré que la Communauté avait enregistré des gains impressionnants lors d’une transition pacifique à travers des élections, citant les cas de la Gambie, du Ghana et du Cap-Vert.

Elle a indiqué dans le même ordre d’idées, que des initiatives diplomatiques avaient été prises pour ramener la paix en Guinée-Bissau sous la direction du président guinéen Alpha Conde en sa qualité de Président en exercice de l’Union africaine.

Le Sommet de Monrovia examinera la demande présentée par le Maroc en février pour une pleine adhésion à l’organisation régionale, quelques mois après son retour à l’Union africaine après une absence de trente ans.

Les dirigeants de l’Afrique de l’ouest examineront également la demande de statut d’observateur présentée par la Tunisie.

Le sommet verra également la signature du Traité de l’autoroute Dakar-Abidjan et de la pose de la première pierre du Projet régional d’électricité impliquant la Cote d’Ivoire, la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé