Santé › Actualité

Bordeaux fait un don de matériel médical aux hôpitaux du Cameroun

Débarquement des contenairs de Teo Aquitaine au Port de Douala. (c) Droits réservés

Cette donation est destinée à l’optimisation de la prise en charge chirurgicale et neurochirurgicale des enfants atteints d’hydrocéphalie dans trois formations sanitaires de la ville de Douala.

La coopération qui unit les villes de Douala et de Bordeaux vient de franchir une nouvelle étape, notamment dans son volet santé. Ceci  avec l’octroi d’équipements médicaux pour les hôpitaux Laquintinie, Nylon et gynéco-obstétrique dans la ville de Douala.

Le container confié mercredi au délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, Fritz Ntonè Ntonè, rentre dans le cadre de la coopération cette ville et la cité française de Bordeaux.

Association Teo Aquitaine

Le matériel est fourni par le CHU de Bordeaux, l’institut Bergonié et le service pédiatrique de l’hôpital de Bayonne. Les opérations de collecte y relatives ont été diligentées courant 2019 par l’Association Téo Aquitaine.

Fondée en 2013, cette association intervient à Yaoundé et Douala depuis 2014. Elle y mène régulièrement des missions médicales.

L’organisation constituée de neurochirurgiens, neuropédiatres, médecins anesthésistes réanimateurs, infirmiers de bloc opératoire, infirmiers anesthésistes,  en est à sa huitième mission chirurgicale au Cameroun.

Celle-ci a eu lieu à l’Hôpital Laquintinie du 10 au 17 novembre. Objectif : opérer des enfants atteints de pathologies cérébrales et médullaires.  La prochaine descente est prévue pour février 2020.

Les heures d’intervention qui ponctuent chaque mission de Téo aquitaine s’égrènent en présence des équipes locales. Celles-ci bénéficient ainsi d’une formation qui prend en compte le suivi post-opératoire des patients.

Une coopération qui bénéficie à tous, selon le Dr Jean Rodolphe Vignes, président de Téo aquitaine. En juillet dernier, ce dernier indiquait à Journalducameroun.com que : « Nous gagnons tout. Pour nous c’est un véritable défi dans la mesure où nous ne travaillons pas dans les conditions habituelles. Pour les collègues, on les met dans des situations qui leur permettent de progresser dans certains domaines ».

 La mise en œuvre du volet santé du jumelage de Douala et Bordeaux est renforcée par des accords convenus entre les ports des deux villes et l’entreprise française de transport Baillery.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé