Société › Société

Lac Nyos: La sécurisation du site se poursuit

Après la mise en place des colonnes de dégazage et la construction d’un barrage du lac, le gouvernement entame la matérialisation du périmètre de sécurité, 28 ans après la catastrophe

Le 21 août 2014 marquait la commémoration du 28ème anniversaire de la catastrophe du lac Nyos dans le Nord-Ouest du Cameroun. Pour l’occasion, le gouvernement camerounais à travers le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, informe qu’il a lancé en mars 2008, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), un Programme national de sécurisation et de réhabilitation du lac Nyos. La journée du 21 août 2014 était l’occasion pour le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, René Sadi, de présenter le bilan de ce programme et les perspectives.

Les réalisations effectuées concernent la construction d’un barrage naturel, à l’effet d’endiguer tout risque d’inondation ; l’aménagement d’une voie d’accès au lac et la construction et implantation de deux colonnes supplémentaires pour accélérer le dégazage du gaz. Hier, le gouvernement a remis des aides aux survivants. Ce 22 août 2014 marque le lancement de la matérialisation du périmètre de sécurité autour du lac.

On se souvient que le 21 août 1986 dans la nuit, dans un petit village près de l’arrondissement de Wum, dans le département montagneux de la Menchum, région du Nord-Ouest, une explosion dans le lac Nyos, fit près de 1800 victimes, asphyxiées par l’inhalation de gaz contenant du dioxyde de carbone (CO2). Des cheptels entiers appartenant aux populations furent également décimés.

Le Cameroun a entamé des actions pour éviter la survenue d’une pareille catastrophe. Depuis, des opérations de dégazages ont été mises en place sous la coordination de l’Institut de recherches géologiques et minières (IRGM). Une fois le processus de sécurisation du site achevé, le gouvernement compte faire rentrer la totalité des populations rescapées dans sur leurs terres. Depuis la catastrophe, elles avaient été installées dans des campements, dans les départements du Boyo et de la Menchum.

Des colonnes de dégazage ont été installés dans le lac sous la coordination de l’IRGM
naturendanger.canalblog.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé