International › APA

L’action du gouvernement Ă  la Une des hebdomadaires marocains

Les hebdomadaires marocains parus ce samedi se focalisent sur l’action du gouvernement et son programme prĂ©sentĂ© devant le parlement.+Le Reporter+ rĂ©agit Ă  ceux qui « s’inquiètent de ce que ce gouvernement et son programme soient davantage Ă  caractère technocratique que politique ».

« ConsidĂ©rer que ce gouvernement ait optĂ© pour une orientation technocratique, ce choix est aussi politique dans la mesure oĂą il permet la prĂ©Ă©minence de l’action concrète sur l’idĂ©ologie », estime le journal, prĂ©cisant que « pour la majoritĂ© de Marocains, qu’il soit politique ou non, la vraie question est de savoir, non pas ce qu’est ce gouvernement, mais ce qu’il va faire, maintenant qu’il est lĂ  ».

+Finance News Hebdo+ indique que l’opposition ainsi que beaucoup d’observateurs « ont fustigĂ© le programme de Saad-Eddine El Othmani, qui ne s’inscrit pas dans une perspective politique claire, manque d’objectifs dĂ©terminĂ©s et ne prĂ©sente pas d’agenda prĂ©cis pour sa mise en application ». La publication affirme que « la meilleure rĂ©ponse Ă  apporter face Ă  ce scepticisme ambiant sera effectivement de solutionner les problèmes auxquels sont confrontĂ©s les Marocains, qu’ils soient d’ordre social, qu’ils relèvent de l’emploi ou encore de l’Ă©ducation ».

Il appelle le gouvernement Ă  faire preuve de « beaucoup de courage politique pour mener Ă  bien les rĂ©formes structurelles indispensables Ă  l’Ă©mergence d’un Maroc moderne, qui ambitionne de se positionner en hub rĂ©gional de rĂ©fĂ©rence ».

+Challenge+ estime que « le travail sur le terrain de la crĂ©ation des richesses est la seule voie possible pour donner un contenu concret au programme du nouveau gouvernement », car « les attentes sont grandes et toute phrase ayant formulĂ© ce programme est porteuse d’engagements et de responsabilitĂ©s ».

+La Vie Eco+ indique que le gouvernement « se focalisera sur les grands secteurs cruciaux, les mĂ©tiers qui montent, lĂ  oĂą se crĂ©ent des emplois et lĂ  oĂą justement le Maroc s’est dotĂ© de stratĂ©gies sectorielles qui commencent Ă  donner leurs fruits ».

Le journal souligne Ă©galement l’impĂ©ratif de « ne pas rester prisonnier d’une dĂ©marche exclusive ».

+Le Temps+ Ă©crit qu’un nouveau modèle de dĂ©veloppement pour le Maroc « doit ĂŞtre dĂ©fini et mis en Ĺ“uvre sans plus de dĂ©lais », car le pays « en a besoin de toute urgence ».

« Cela signifie que nous sommes censĂ©s avoir une nouvelle matrice de dĂ©veloppement global vers 2025 ou 2027 et que la plateforme pour y rĂ©ussir appelle aujourd’hui mĂŞme une orientation tout aussi nouvelle des idĂ©es, des prioritĂ©s et des schĂ©mas de travail. Le projet in fine est d’atteindre l’Ă©mergence Ă  l’horizon 2040 », explique-t-il.

Ă€ LA UNE
Retour en haut