International › APA

L’action du gouvernement à la Une des hebdomadaires marocains

Les hebdomadaires marocains parus ce samedi se focalisent sur l’action du gouvernement et son programme présenté devant le parlement.+Le Reporter+ réagit à ceux qui « s’inquiètent de ce que ce gouvernement et son programme soient davantage à caractère technocratique que politique ».

« Considérer que ce gouvernement ait opté pour une orientation technocratique, ce choix est aussi politique dans la mesure où il permet la prééminence de l’action concrète sur l’idéologie », estime le journal, précisant que « pour la majorité de Marocains, qu’il soit politique ou non, la vraie question est de savoir, non pas ce qu’est ce gouvernement, mais ce qu’il va faire, maintenant qu’il est là ».

+Finance News Hebdo+ indique que l’opposition ainsi que beaucoup d’observateurs « ont fustigé le programme de Saad-Eddine El Othmani, qui ne s’inscrit pas dans une perspective politique claire, manque d’objectifs déterminés et ne présente pas d’agenda précis pour sa mise en application ». La publication affirme que « la meilleure réponse à apporter face à ce scepticisme ambiant sera effectivement de solutionner les problèmes auxquels sont confrontés les Marocains, qu’ils soient d’ordre social, qu’ils relèvent de l’emploi ou encore de l’éducation ».

Il appelle le gouvernement à faire preuve de « beaucoup de courage politique pour mener à bien les réformes structurelles indispensables à l’émergence d’un Maroc moderne, qui ambitionne de se positionner en hub régional de référence ».

+Challenge+ estime que « le travail sur le terrain de la création des richesses est la seule voie possible pour donner un contenu concret au programme du nouveau gouvernement », car « les attentes sont grandes et toute phrase ayant formulé ce programme est porteuse d’engagements et de responsabilités ».

+La Vie Eco+ indique que le gouvernement « se focalisera sur les grands secteurs cruciaux, les métiers qui montent, là où se créent des emplois et là où justement le Maroc s’est doté de stratégies sectorielles qui commencent à donner leurs fruits ».

Le journal souligne également l’impératif de « ne pas rester prisonnier d’une démarche exclusive ».

+Le Temps+ écrit qu’un nouveau modèle de développement pour le Maroc « doit être défini et mis en œuvre sans plus de délais », car le pays « en a besoin de toute urgence ».

« Cela signifie que nous sommes censés avoir une nouvelle matrice de développement global vers 2025 ou 2027 et que la plateforme pour y réussir appelle aujourd’hui même une orientation tout aussi nouvelle des idées, des priorités et des schémas de travail. Le projet in fine est d’atteindre l’émergence à l’horizon 2040 », explique-t-il.

À LA UNE
Retour en haut