International › APA

L’actualité économique et la CAN2019 à la Une des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mardi se focalisent sur nombre de sujets notamment le projet de loi de finances pour 2019 et les répercussions de la fermeture de la Société marocaine d’Industrie de raffinage (SAMIR).+Aujourd’hui le Maroc+ revient sur l’élaboration du projet de loi de finances pour 2019. Pour le journal, le prochain budget sera encore plus un « casse-tête ». D’abord parce que le dialogue social a généré des dépenses supplémentaires, augmentations des salaires, amélioration des prestations sociales et gratifications, qui viendront alourdir davantage les dépenses de l’Etat.

Ensuite il faudra voir comment le gouvernement traduira, en chiffres et dépenses, d’autres réformes très attendues comme des retraites ou encore l’application des dispositions de la feuille de route de l’éducation ainsi que celle de la santé.

Et enfin, le gouvernement devra s’ingénier à trouver de quoi financer le lancement de tous les chantiers « pharaoniques » annoncés, promis et « consignés noir sur blanc » devant la communauté internationale à l’occasion de la candidature pour le Mondial 2026, explique-t-il.

+L’Economiste+ commente les répercussions de la fermeture de la Samir. Cette entreprise, dont la fermeture pèse sur le tissu économique marocain, donne une « désastreuse image économique », du fait qu’ »on a accordé d’énormes faveurs à des gens qui manquent à leurs devoirs les plus évidents », estime la publication.

Le ministère des Finances de l’époque a permis que soient soustraits du budget de l’Etat quelque 45 milliards de dirhams de droits et taxes, déplore-t-il, faisant savoir que les créances fiscales ont été abandonnées sans en référer au parlement, pourtant seul habilité à voter les dépenses et recettes de l’Etat.

Au registre sportif, +Assabah+ rapporte que la confédération africaine de football (CAF) a récemment dépêché une commission au Cameroun avec pour objectif de dresser un rapport sur l’état d’avancement des travaux à moins d’un an du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019), qui aura lieu au Cameroun.

Au total, ce sont pas moins de 14 experts qui ont fait le déplacement dans ce pays d’Afrique centrale afin de rédiger un rapport détaillé sur sa capacité à organiser la compétition continentale.

Une visite qui a mis en état d’alerte les responsables du pays, précise le journal. Le président du comité d’organisation de la CAN 2019, Pierre Bedong Mkat, également ministre de l’Education physique et des sports, a organisé une série de réunions avec les responsables des huit entreprises chargées des travaux. Il a aussi exigé de ces derniers de corriger rapidement les failles constatées en mars par un bureau d’étude, fait savoir le quotidien.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé