International › APA

L’actualité politique au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce jeudi se focalisent sur nombre de sujets notamment la transparence du gouvernement, le bilan de la session parlementaire d’avril.+Aujourd’hui le Maroc+ commente le bilan de la session parlementaire d’avril. Bien que les avis divergent sur la quantité des textes adoptés durant cette session, le bilan de cette dernière est particulièrement appréciable sur le plan de la qualité, estime le journal, faisant savoir que les efforts déployés au parlement ces dernières années sont plus importants surtout avec le nouveau cadre constitutionnel qui a octroyé à l’institution législative des compétences plus élargies et des prérogatives plus importantes.

Le rythme de la production législative devrait augmenter dès la prochaine rentrée, suggère-t-il, appelant le parlement à « prêter main forte » au gouvernement afin que « tous les défis soient relevés : des revendications satisfaites, des indicateurs macroéconomiques préservés et la dynamique d’investissement maintenue ».

+L’Economiste+ aborde la transparence du gouvernement. Le Chef de gouvernement Saadeddine El Othmani avait demandé la transparence au début de son mandat, mais il n’avait pas imposé de mise en application à des classes politiques et administratives, persuadées que leur pouvoir est d’autant plus assuré que l’information restera leur privilège exclusif, souligne l’éditorialiste.

Toutefois, il a déjà, par l’information, refusé d’extraire de la faillite la Caisse des retraites des élus, et ce, en s’appuyant sur « une question de principe, la lutte contre le conflit d’intérêts : le contrôle ne peut en aucun cas être financé par son contrôleur », explique-t-il, ajoutant que la prise de ce genre de décision requiert du courage personnel et politique.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé