› Eco et Business

L’AFD débloque près d’un milliard de F pour le secteur forêt et environnement

Cette subvention de l’Agence française de développement est destinée au renforcement des capacités des acteurs de la filière

Le réseau des institutions de formation forestière et environnementale en Afrique Centrale (Riffeac), partenaire technique de la Commission des forêts d’Afrique (Comifac), vient de recevoir une subvention de près d’un milliard de F. Ce don de l’Agence française de développement (AFD), en partenariat avec le secteur privé forestier, a pour but de renforcer les capacités des acteurs du secteur forêt et environnement et le dispositif de formation professionnelle dans le domaine de la gestion des forêts.

Les travaux relatifs à ce projet, étalé sur trois ans, ont été lancés lundi, 20 juillet 2015 à Yaoundé, en présence de participants venus des 10 pays de la sous-région et du Bassin du Congo, du directeur régional de l’AFD et du représentant de l’Ambassade de France.

Ledit projet regroupe deux types de formation: la formation de cadres, jeunes diplômés, professionnels, sociologues et ingénieurs qui seront chargés de la gestion des ressources naturelles dans le Bassin du Congo; et la formation aux petits métiers (la scierie, l’affûtage, l’abattage, le séchage, la cartographie, etc). Les filières liées à ces spécialistes se résument à l’exploitation, la transformation et la commercialisation. Ici, les acteurs seront formés sur le tas. Et pour les deux formations, les modules à enseigner seront définis en fonction des besoins.

Pour les experts, à terme, l’objectif du projet est de mieux développer le secteur forêt-environnement et en tirer des retombées économiques et sociales.


Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut