Société › Faits divers

L’Affaire Aboganena renvoyée au 8 mai prochain

Selon le substitut du procureur, l’affaire du PDG de Jama Conseil qui comparait dans le cadre d’une procédure de flagrant délit ne peut pas encore être jugée

Le procès de Jean Marie Aboganena qui a comparu au Tribunal de Première Instance (TPI) de Yaoundé, dans le cadre d’une procédure de flagrant délit a été reporté au 8 mai prochain par le substitut du procureur. Selon M. Meka, l’affaire ne pouvait, en l’état actuel, être jugée. Il donne par conséquent au prévenu et à sa défense, l’opportunité de mieux se préparer pour les prochaines audiences. Mais les avocats de l’accusé protestent se renvoi ainsi que les 15 jours de détention sécrète infligé à leur client. Et Me Bernard Kéou exige la présence de Jean Baptiste Mebenga, l’agent de police impliqué dans l’affaire.

Selon la défense, cet homme en tenue serait l’auteur principal des faits de violations de correspondances, de détention de documents administratifs et de propagation de fausses nouvelles en complicité avec le prévenu. Les avocats du prévenu menacent de révéler «des secrets» à la prochaine audience si M. Mebenga ne se présente pas. Parce qu’ils n’arrivent pas à expliquer comment Jean Baptiste Mebenga, considéré comme étant l’auteur principal des faits, soit en liberté et non le complice.


Kamerfoot.com)/n
À LA UNE
Retour en haut