International › APA

L’Afrique du Sud enregistre son premier cas de variole du singe

La personne diagnostiquée avec la maladie, réside à Johannesburg, la capitale économique du pays, a déclaré jeudi le ministre de la Santé Joe Phaahla.Selon le ministre, il a reçu un rapport du National Health Laboratory Services confirmant le premier cas de variole du singe en Afrique du Sud.

« Le patient est un homme de 30 ans de Johannesburg qui n’a pas d’antécédents de voyage, ce qui signifie que ce cas ne peut pas être attribué à une contamination en dehors de l’Afrique du Sud », a déclaré M. Phaahla dans un communiqué.

Il a révélé que son ministère avait entamé un processus de recherche des contacts afin d’éviter la propagation de la maladie.

L’Institut national des maladies transmissibles a organisé une formation en ligne pour nos agents de santé afin qu’ils puissent détecter la maladie et effectuer les tests de laboratoire nécessaires, a-t-il ajouté.

La variole du singe est généralement une maladie bénigne qui se manifeste par des cloques sur la peau et dont le taux de mortalité est faible.

La maladie ne se propage que par des gouttelettes proches, ce qui signifie que l’on ne peut pas l’attraper en se trouvant dans la même pièce qu’une personne infectée.

Bien que la maladie ait déjà été signalée dans des pays africains au début des années 2000, l’épidémie actuelle est dominée par des chiffres élevés dans les pays occidentaux tels que le Canada, la France, l’Allemagne, le Portugal, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé