Activités institutionnelles › Ministère de la communication

L’Agence virtuelle d’information du Cameroun bientôt opérationnelle

La conférence annuelle du Mincom s’est achevée le 1er juin 2022
Ouverture des travaux au Mincom

C’est l’une des résolutions de la conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et extérieurs du ministère de la Communication tenue à Yaoundé du 31 mai au 1er juin 2022.

« Je déclare close la conférence annuelle des services centraux, déconcentrés et extérieurs élargie aux organismes sous tutelle du ministère de la Communication ». C’est le propos du ministre de la Communication René Emmanuel Sadi qui met fin à deux jours de travaux à l’auditorium des services du de son département ministériel à Yaoundé.

En effet, les responsables des services centraux, déconcentrés et extérieures ainsi que ceux des organismes sous tutelle du ministère de la Communication se sont réunis du 31 mai au 1er juin 2022. Au centre de la réflexion, ils ont placé le thème « la contribution du service public de communication à la réalisation de la stratégie nationale de développement 2020-2030 ».

La conférence annuelle du Mincom s’est achevée le 1er juin 2022

Participants aux travaux

Outre les directeurs et sous-directeurs du ministère, les délégués sont venus des dix régions du Cameroun pour prendre part aux travaux. Les responsables des cinq centres de communication du Mincom à l’étranger y ont pris part. Celui de France a effectué le déplacement et les autres ont  participé aux travaux en vision conférence.

Les directeurs de la Cameroon radio and television Charles Ndongo, de l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication Alice  Nga Minkala ainsi que les responsables de la Société national de presse et d’édition du Cameroun (Sopecam) et de l’Imprimerie nationale y ont pris part.

Après la session inaugurale du 31 mai marquée par les discours de présentation générale de la conférence et le propos liminaire du Mincom, les travaux se sont  poursuivis. Deux exposés de cadrage, et sept exposés thématiques déroulés en atelier, ont constitué le menu des travaux. Ils ont été animés par au moins six experts.

Au terme de ces travaux plusieurs recommandations ont été formulées par les participants. Entre autres, faire un plaidoyer afin de revoir la catégorisation des départements ministériels pour que le Mincom soit classé comme ministère de souveraineté ; élaborer en collaboration avec l’Institut national de la statistique un annuaire statistique qui permettra de faire l’état des lieux du secteur de la communication au Cameroun.

Plusieurs résolutions ont été prises sur les points saillants des travaux. Pour concrétiser les résolutions à court et à moyen terme, le ministre René Emmanuel Sadi a donné des directives.  « Concernant le lancement de la phase pilote de l’agence virtuelle d’information, le  premier test de fonctionnement doit être effectué avant le dernier trimestre de l’année en cours », a annoncé le Mincom.

Pour y parvenir, « un noyau de coordination éditoriale sera mis en place au niveau central pour la réception et le retraitement en cas de nécessité, des informations acheminées depuis les délégations régionales et centres de communication à l’extérieur. Pour le support technique de mise à disposition des informations destinées à être publiées, la direction de l’ingénierie de la communication mettra à jour l’ensemble des protocoles technologiques y afférents », ajoute-t-il.

Conférence annuelle Mincom

Photo de famille

D’autres dispositions seront prises à cet effet. Il s’agit de faire une revue de l’Etat des lieux des postes de travail au niveau des délégations régionales. Elle permettra de doter ces délégations le cas échéant de terminaux et des outils de connexion aux lignes de transport par internet.

Cette agence virtuelle d’information vise la collecte et le traitement des informations socio-économiques à la base et sur l’ensemble du territoire national. Elle mettra  à contribution à les journalistes, les services déconcentrés tant au niveau régional que départemental. Puis leur mise à disposition auprès des différentes cibles intermédiaires régionales. Ce sera à travers les plateformes numérisées accessibles à distance et  en temps réel.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top