International › APA

Lancement à Abidjan de la 6è édition du festival international de balafon

La sixième édition du Festival international de balafon (Festi balafons 6) prévue à Abidjan du 28 au 30 novembre prochain a été officiellement lancée, vendredi dans la capitale économique ivoirienne, a constaté APA sur place.Environ 1500 festivaliers d’ici et d’ailleurs sont attendus à ce festival initié par le groupe Ba Banga Nyeck de concert avec ses partenaires dont l’Institut français d’Abidjan.

 « Festi balafons» promeut le balafon chromatique qui est un « balafon authentique» obéissant à l’échelle des demi-tons comme un piano (balafon moderne par opposition au balafon traditionnel). Le balafon chromatique permet à son utilisateur de jouer tous les genres de musiques, traditionnel et moderne.

«Il s’agit d’un événement qui se veut de qualité. Nous avons contribué à la formation des balafonistes au fil des éditions. Aujourd’hui pour être dans l’ère du temps, il faut se mettre au balafon chromatique dont nous faisons la promotion », a expliqué lors d’un point-presse, l’artiste instrumentaliste Ba Banga Nyeck, le promoteur du « Festi balafons» annonçant la participation de plusieurs musiciens internationaux à cet rendez-vous culturel.

Poursuivant, M. Ba  Banga a fait savoir que plusieurs activités sont au menu de ce festival, notamment des concerts jeune public, des ateliers de percussions et des concerts avec des artistes de renommée internationale dont le percussionniste français Adrian Salloum.

« Un concert public jeunes des musiques actuelles dans l’univers des balafons est prévu et offert aux jeunes des orphelinats et centres sociaux le 28 novembre prochain. Le lendemain 29 novembre, un concert dénommé + O’Fortuna+ avec le compositeur français Pierre Charvet est également prévu», a-t-il dit, ajoutant que des jeunes de la musique techno urbaine tels que Stelair y seront.

Un atelier musical à l’intention des étudiants et enseignants de l’école supérieure de musique et de danse aura lieu le 30 novembre prochain à l’Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle (INSAAC), a en outre  indiqué M. Ba  Banga.

 L’instrumentaliste qui a vanté les atouts du balafon chromatique,  a exprimé son souhait de faire d’Abidjan, la « capitale» du balafon chromatique où des artistes quitteront ailleurs pour venir jouer.

« Tous les répertoires traditionnels sont jouables avec le balafon chromatique en plus de toutes les musiques venant du monde entier », a-t-il souligné.

Initié en 2014 par le groupe Ba Banga Nyeck, le festival international de balafon ambitionne de mieux organiser le secteur culturel dans le pays ainsi que de valoriser et moderniser le balafon au point de faire de la Côte d’Ivoire, plus précisément d’Abidjan, « la capitale mondiale des xylophones ».

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut