CultureCulture › Arts visuels

Lancement ce jour du festival LES AFRIKALES à Caen, en France

Le Cameroun est représenté à ce festival dans les domaines de la musique et du théâtre

Un projet de promotion pour l’Afrique
La ville de Caen dans la région de Normandie en France vivra ce vendredi 02 octobre, le lancement de la troisième édition du festival AFRIKALES. Une cérémonie d’ouverture qui se prolongera demain samedi, à Lisieux, toujours dans la région normande. AFRIKALES c’est l’ambition d’une association devenue très grande. C’est durant l’été 2003 que des élus de communes de l’agglomération de Caen, désireux de compléter leurs politiques de coopération décentralisée en direction de l’Afrique et de contribuer à l’éducation au développement, se lancent dans le projet d’organiser une manifestation culturelle africaine. L’association Horizons Solidaires devient un partenaire majeur du projet. Le festival parcourra à son habitude, de nombreuses localités.

Une initiative des élus Normands
Au mois de Mars 2004, l’association, « Créations Culturelles Africaines en Basse-Normandie », est créée pour impulser cette action. Elle est composée d’élus et de responsables d’associations de développement des départements du Calvados, de la Manche et de l’Orne. En Avril 2004, le projet prend l’appellation « Les Afrikales ». En janvier 2005 plusieurs partenaires publics et privés soutiennent le projet et facilitent le lancement de la première édition du festival Les Afrikales. Une deuxième édition sera organisée deux ans après. Les objectifs principaux qui animent les organisateurs son triples: Susciter un autre regard sur l’Afrique, mettre en valeur le dynamisme culturel du continent en favorisant des échanges entre artistes et populations et enfin sensibiliser les participants et les visiteurs sur les actions de solidarité internationale.

Le Cameroun présent
Le Cameroun participe à ce rendez vous culturel par la présence d’une troupe de théâtre. L’association Rencontre de Développement présentera le spectacle de théâtre et de marionnettes  » Meyong Meyeme  » l’intrigue du spectacle est attrayante. Meyong Meyeme est un M’bomo Mvet (un joueur de mvet, cithares traditionnelle de l’Afrique Centrale) très réputé et aimé de toutes les femmes de son village. Mais Meyong tombe amoureux d’une Bekon, Eding et il doit braver la mort pour retrouver sa belle. Aidé par l’oiseau-génie, il devra traverser le fleuve Endama. La troupe se produira cinq fois dans autant de villes différentes, qui seront traversées par le festival.

Sur le plan musical, c’est Kristo Numpuby qui jouera au nom du Cameroun. Selon certains experts musicaux, ce qu’il y a d’intéressant dans la musique de Kristo Numpuby, c’est que l’on y retrouve plusieurs musiques: on peut l’entendre traditionnelle, blues, jazz, brésilienne ou méditerranéenne. C’est une musique africaine qui évoque d’autres sons. Au c ur de la musique de Kristo, l’Assiko, un rythme traditionnel de la région Bassa du Cameroun qui est exécuté à l’aide d’une guitare, de couverts et d’une bouteille vide pour la percussion. A l’instar du blues, l’Assiko est une manière de vivre le rythme. Son intervention dans le cadre du festival est prévue le Samedi 17 octobre à Granville, à 20h30 au Théâtre de l’Archipel, lors de l’escale des Afrikales dans la Manche.

Les Afrikales qui débutent ce jour seront l’occasion pour les visiteurs de mieux appréhender l’Afrique, à travers le panel d’activités prévues. Les évènements seront clôturés les 22, 23, et 24 octobre prochain à Hérouville. Au par avant il fera escale à Alençon et Granville.


lesafrikales.free.fr)/n
À LA UNE
Retour en haut