› Eco et Business

Lancement du projet e-post à la Cameroon Postal Services

Le projet inauguré vendredi dernier, coûtera 31 milliards de Fcfa financé grâce à un prêt concessionnel d’Exim Bank de Chine

D’un coût d’environ, le projet e-Post mené par le gouvernement camerounais au profit du service postal public (Campost) a été inauguré lors d’une cérémonie vendredi à Yaoundé en présence de l’ambassadeur de Chine, Wo Ruidi. Confié pour sa réalisation au géant chinois des solutions innovantes dans le domaine des technologies de l’information et de la communication Huawei Technologies, ce projet entre en service près de deux ans après le lancement des travaux de construction du centre de traitement des données ou Data Center marquant la première étape de son exécution en janvier 2012. llustré par près de 3.000 tonnes de matériel high tech transporté depuis la Chine jusqu’au Cameroun par dix navires et deux frets aériens, cet outil se définit par l’interconnexion, via la fibre optique et VSAT, des 234 bureaux de poste du réseau Campost. La composante fibre optique comporte un linéaire de 710, 258 km dont 300,258 km de fibre Camtel (Cameroon Telecommunications) et 410 km de fibre propriétaire. Le réseau satellitaire pour sa part s’appuie sur un hub situé sur le site Camtel de Zamengoué, à côté de la capitale Yaoundé, et 110 stations VSAT, l’ensemble interconnecté à travers le satellite Amos-5.

Le ministre des Potes et Télécommunications, Jean-Pierre Biyiti bi Essam, a salué lors de la cérémonie d’inauguration vendredi, un « nouvel outil ultramoderne et hautement sécurisé » de production de Campost, qui tente de sortir d’un marasme économique. Plombé par à une crise de confiance profonde avec les usagers désabusés par une mauvaise gestion où beaucoup d’entre eux ont eu du mal en rentrer en possession de leur épargne logée dans les comptes de sa Caisse d’épargne postale, cet organisme set aujourd’hui à la reconquête d’un marché perdu. Le projet e-Post a été ainsi conçu pour lui permettre d’ améliorer la qualité des services fournis aux usagers avec l’ introduction du télémarketing et de la télé-information, et d’ introduire les nouveaux services de la poste numérique recommandés par l’Union postale universelle, selon Lucien Nana Yomba, chef du projet. Après avoir rappelé que « l’informatique est de nos jours un moteur de développement incontournable », l’ambassadeur de Chine au Cameroun, Wo Ruidi, s’est quant à lui réjoui de ce que Campost a été dotée de « leviers nécessaires pour relever les défis qui l’ interpellent dans un marché de plus en plus concurrentiel ».

Tout savoir sur le projet e-Post

Coupure du ruban symbolique par le ministre des Postes et Télécommunications Jean-Pierre Biyiti bi Essam et l’ambassadeur de Chine au Cameroun Wo Ruidi, vendredi 27 décembre 2013

http://www.minpostel.gov.cm/)/n

À LA UNE
Retour en haut