Société › Société

Lancement d’un plan de réponse humanitaire 2016 pour le Cameroun

Ledit plan lancé lundi à Yaoundé par les Nations Unies et les partenaires humanitaires ont pour objectif d’aider les réfugiés installés dans le pays

Les Nations Unies et les partenaires humanitaires ont lancé lundi, 25 janvier 2016 à Yaoundé, le Plan de réponse humanitaire 2016 pour le Cameroun d’un montant d’environ 282 millions de dollars US (171, 3 milliards de F cfa) en vue de venir en aide aux réfugiés installés dans le pays.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) va également présenter les Plans d’intervention régionaux 2016 pour les réfugiés nigérians et centrafricains installés au Cameroun.

Le plan de réponse humanitaire 2016 vise à mobiliser 282 millions de dollars US pour fournir une protection et une assistance humanitaire à 1,1 million de personnes affectées par la triple crise qui sévit au Cameroun.

Selon le PNUD, l’intensification des violences qui continuent de sévir dans le Nord-est du Nigeria, les raids transfrontaliers et les attentats-suicides au Cameroun ont causé un afflux important de réfugiés nigérians et un déplacement forcé massif des Camerounais à l’Extrême-Nord.

De plus, l’accroissement conséquent en 2015 de la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire, à la malnutrition, aux risques de protection et aux épidémies a été aggravé par les inondations et les sécheresses récurrentes.

Enfin, le conflit en cours en République centrafricaine a obligé des milliers de réfugiés à se déplacer vers les régions de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord du Cameroun.

Les plans d’intervention régionaux pour les réfugiés nigérians et centrafricains 2016 ciblent les populations réfugiées déplacées dans les pays de la sous-région suite à l’insécurité dans leur propre pays, ainsi que les communautés hôtes abritant ces réfugiés.

Le plan d’intervention régionale pour le Nigeria 2016 répondra aux besoins de 230 000 réfugiés nigérians et près de 285 000 personnes vulnérables dans les communautés hôtes au Cameroun, au Niger et au Tchad.

Ce plan lance un appel pour près de 200 millions de dollars US afin de couvrir les besoins prioritaires en matière de protection et services de base.

«La crise en Centrafrique demeure une crise humanitaire oubliée, et selon l’avis de la plupart des réfugiés, les conditions pour leur retour ne sont pas encore parfaitement remplies», soutient le PNUD.

Le plan d’intervention régionale pour la Centrafrique 2016 est un appel pour collecter 346 millions de dollars US afin de répondre aux besoins fondamentaux dans les quatre pays d’asile et vise à fournir de la protection et de l’assistance à plus de 476 000 réfugiés centrafricains et plus de 289 000 personnes dans les communautés d’accueil au Cameroun, au Tchad, en République du Congo et en République Démocratique du Congo.

Des réfugiés à l’Extrême-Nord du Cameroun.
Pauline Grand d’Esnon)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé