Personnalités › Jeunes talents

Landry Mbassi: Il fait partie de ces jeunes gens qui font la fierté culturelle du Cameroun

Il a reçu le 1er prix d’encouragement et de soutien en sculpture au concours d’art du CPS de Mbalmayo, en février 2004

A 29 ans, Landry MBASSI fait partie de ces jeunes gens qui font la fierté culturelle du pays. Ce camerounais originaire de la province du centre est un artiste plasticien, designer et photographe qui traîne derrière lui une solide expérience en organisation d’évènementiels.
L’artiste expose, travaille et intervient régulièrement dans les circuits traditionnels de diffusion de l’Art au Cameroun et représentera en septembre prochain son pays au Jeux de la Francophonie à Beyrouth autant qu’il participera à une biennale internationale qui se tiendra à l’île de la Réunion du 17 août au 7 décembre 2009. Il est responsable de la Coordination des activités du festival COULEURS URBAINES depuis deux ans. Ce jeune et talentueux créateur de concepts bien connu des milieux de la culture à Yaoundé est l’auteur du slogan pimp ma life qui donna au festival l’an dernier son côté bling.

Expositions majeures

Il existe mille et une manières de saisir un instant en photographie, de voler une once de vie à la nature, d’immortaliser un moment ou de matérialiser une idée, autant qu’il y a une infinie liberté de choix d’angles ou de prises. Et c’est justement cele qui fera la différence entre un photographe et un autre car c’est exactement là qu’intervient la sensibilité de chacun.
Landry Mbassi

.« Mets ta morp.ose ! » exposition atelier mental au centre culturel Blause Cendrars de Douala en juin 2009.
.« Dressing room » à l’espace Doual’art, espace d’Art contemporain à Douala en mai 2009.
.« Avis de recherche / Ego tracking » exposition interactive au Centre culturel François Villon
.« G.art.rage » exposition du collectif O.nom.artopée au Goethe institut de Yaoundé en mai 2003
« Leben zuzamen » exposition collective, résultat de l’atelier au Goethe Institut de Yaoundé en mai 2000
Projets scénographiques :
.« Pisser n’est pas jouer » pièce mise en scène par Annie Tchawack en 2008
.« Le troisième jeudi » mise en scène par Emery Noudjiep Tchemdjo en 2007
.« Le jeu de la vengeance » par Emery Noudjiep Tchemdjo en 2007
.« Tout bas si bas » par Harvey Massamba de 2006 à 2008
.« Un cri dans le plein » par Annie Tchawack en 2005
.« Nden Bobo » par feu Keki Manyo dans le cadre du festival des arts universitaires (UNIFAC 2000), par le théâtre universitaire de Yaoundé I.

Landry Mbassi au CCF de Yaoundé
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut