Société › Société

L’application du droit international humanitaire questionnée au Cameroun

Délégation régionale Afrique centrale du Comité international de la Croix Rouge

Au cours d’un séminaire organisé par le Comité international de la Croix Rouge, plusieurs spécialistes des questions de droit ont discuté du respect du DIH au Cameroun.

Le Cameroun veut finaliser son adhésion auprès de plusieurs instruments internationaux. Cela passe par un processus de mise en œuvre complet du droit international humanitaire (DIH). Un véritable défi auquel le Comité international de la Croix Rouge veut apporter son soutien à la nation camerounaise. C’est toute la motivation derrière l’organisation d’un séminaire le 16 septembre dernier à Yaoundé.
La rencontre était centrée sur le respect national du Droit international humanitaire. « Le Comité international de la Croix Rouge cherche à assurer en priorité le respect du droit international, en formant et sensibilisant les porteurs d’armes au respect des principes humains, » renseigne le chef de délégation régionale Afrique centrale du Comité international de la Croix Rouge, Stéphane Bonamy.
Le séminaire a été l’occasion de faire état des actions du Comité international de la Croix Rouge au Cameroun. Il y a par exemple, des opérations d’assistance à l’endroit des populations vulnérables et de leur protection.
L’événement placé sous la présidence du ministre délégué auprès du ministre de la Justice, garde des sceaux, Jean De Dieu Momo s’est aussi articulé autour de l’évaluation des structures et institutions nécessaires au respect du Droit international humanitaire au niveau national en vertu des Conventions de Genève.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé