Sport › Football

L’Assemblée générale de la fédération camerounaise de football est reprogrammée!

Suspendue le 24 mai dernier par le gouvernement pour des raisons de «sécurité», le scrutin se tiendra le mardi 11 juin prochain

Selon Junior Binyam, le responsable de la communication de la fédération camerounaise de football (Fecafoot), l’assemblée générale élective de la Fécafoot suspendue le 24 mai dernier par le gouvernement camerounais pour des raisons de «sécurité» se tiendra le mardi, 11 juin prochain à l’hôtel Mont-Fébé de Yaoundé, dès 10h. L’élection devrait se tenir avec les mêmes candidats : le président sortant, Iya Mohammed ; le premier vice-président sortant, John Begheni Ndeh ; et la présidente de la ligue régionale du Sud, Marlène Emvoutou. Pareil pour les délégués de ladite assemblée générale. Le premier ministre, Philémon Yang aurait donné quitus à l’équipe dirigeante sortante de l’instance faîtière du football camerounais pour l’organisation de ce scrutin. Le ministre des Sports et de l’éducation physique, Adoum Garoua aurait été instruit pour veiller à cela.

De plus, le chef du gouvernement aurait également rassuré que toutes les mesures de sécurité seront mises en uvre pour que l’assemblée générale se tienne dans de meilleures conditions. Convoqué pour une assisse par le ministre des Sports Adoum Garoua, Iya Mohammed a choisi hier après-midi de s’entretenir avec le Premier ministre. Sans doute pour faire le point du 63e Congrès de la Fifa auquel il a pris part il y a quelques jours en Ile Maurice, mais également « pour régler certaines modalités liées à l’élection du 11 juin prochain ». En rappel, c’est le 31 mai dernier que la Fécafoot a été notifiée par la Fifa de l’obligation « d’organiser le plus rapidement possible les élections au niveau fédéral en conformité avec les statuts de la Fécafoot », peut-on lire dans la lettre de Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa. L’instance mondiale a demandé par la même occasion, d’être tenue informée de l’évolution de la situation au plus tard jeudi, 6 juin 2013, pour éviter que la situation ne se détériore davantage.

« Nous accusons réception de votre courrier du 26 mai 2013 portant sur les décisions de la Chambre d’arbitrage et du Comité olympique et sportif du Cameroun au sujet des élections de la Fécafoot qui a retenu toute notre attention. De même, nous avons pris note de la correspondance du ministre des Sports et de l’Education physique le 29 mai 2013 au sujet de la nomination d’une commission Ad hoc chargée de remédier à la situation actuelle. Nous sommes tout d’abord surpris de constater que la Chambre d’arbitrage du Comité olympique et sportif du Cameroun a statué sur le processus électoral alors que selon les statuts de la Fécafoot, ses compétences se limitent à des litiges sportifs et ne s’étendent donc pas aux contentieux électoraux. Nous estimons dès lors qu’elle n’est pas légitime pour juger des cas dont elle a été saisie. Egalement, la décision du ministre des Sports ne manque pas d’inquiéter car la nomination d’une quelconque commission est du domaine réservé de la Fécafoot ou de la Fifa selon les statuts respectifs», indiquait la correspondance de la Fifa.

En cas de triomphe du président sortant, avec qui travaillera-t-il? Après les prises de positions dissidentes de certains vice-présidents, (John Begheni Ndeh, David Mayebi, Essomba Eyenga), l’un des gros enjeux de cette élection sera la désignation des principaux lieutenants du futur président. Depuis la fin des opérations de renouvellement des organes dirigeants de la Fecafoot dans les départements et régions, la bataille pour la première vice-présidence fait déjà rage en coulisses.

L’Assemblée générale de la fédération camerounaise de football est reprogrammée!
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut