Sport › Football

L’Assemblée générale extraordinaire de la Fecafoot reportée

Siège de la Fecafoot à Yaoundé. ©Droits réservés

Prévue le 23 juin 2018, cette réunion extraordinaire devait  porter sur l’adoption des statuts de l’instance faîtière.

Le secrétaire général de la Fédération camerounaise de football, Martin Etonge, a publié un communiqué ce 20 juin 2018, à l’attention des membres de l’assemblée générale de l’institution. En substance, il est question dans ledit document, du report de l’assemblée générale extraordinaire, initialement convoquée pour le 23 juin.  Motif : « le Comité de normalisation de la Fecafoot a été invité par la Fifa à attendre la fin de la session parlementaire en cours avant de fixer la nouvelle date de ladite Assemblé générale ».

La Fifa attend certainement de voir si l’Assemblée nationale camerounaise va enfin adopter la modification de la loi relative à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives. Dans le détail, cette loi en son article 44, dispose que « les litiges d’ordre sportif opposant les associations sportives les sociétés, les licenciés et les fédérations sportives sont résolus suivant les règles propres à chaque fédération ». En son alinéa 2, le même article stipule : «  En cas d’épuisement des voies de recours internes à la fédération, l’une des parties peut, en denier ressort au plan national, saisir la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage instituée auprès du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun ». C’est précisément cet aspect que les autorités camerounaises du football entendent faire changer.

D’après certaines informations, dans le projet de loi que le ministre des Sports et de l’Education physique compte faire adopter à l’Assemblée nationale, il est question de mettre une disposition qui crée une Commission de conciliation et d’arbitrage logée au sein du ministère des sports, devant trancher, en dernier ressort, tous les litiges au sein des fédérations sportives.

Le report de l’assemblée générale élective pourrait perturber le calendrier du Comité de normalisation. Jusqu’à ce 20 juin, l’instance entendait enclencher le processus devant mener, au plus tard le 30 août 2018, au vote du bureau exécutif de la Fecafoot. Dieudonné Happi, le président du Comité de normalisation, et son équipe, avaient prévu de passer le témoin au nouvel exécutif le 31 août 2018.

La session parlementaire en cours doit être clôturée la première semaine du mois de juillet 2018.

À LA UNE
Retour en haut