Société › Société

L’association jeunesse verte vient de planter des arbres dans le septentrion

Du 7 au 17 août 2011, la caravane verte a sillonné le grand Nord en passant par Bertoua, Ngaoundéré, Garoua et Maroua

.Le mouvement associatif « Association Jeunesse Verte du Cameroun », qui a pour but la gestion durable de l’environnement et la promotion des droits humains depuis une dizaine d’années plaide pour l’évolution de l’opinion publique sur les questions environnementales au Cameroun et développe des moyens et stratégies visant le renforcement de la contribution des jeunes et des femmes sur les questions environnementales en accroissant leur participation au niveau national, régional et international. L’opérationnalisation de cette vision sur le terrain se fonde sur la méthode inclusive, participative et éducative. C’est ce sens qu’à travers son ingéniosité et son sens de créativité vis-à-vis du phénomène environnemental, la présidente de l’AJVC, Marie Tamoifo, a mis sur pied l’opération Vacances Vertes. Elle a pour objectifs principaux de montrer aux jeunes les contrastes environnementaux existants dans notre pays, les réalités locales et quotidiennes des habitants de la région du Grand Nord pour la première année. Pour la deuxième année, il s’agira de faire descendre des jeunes du Grand Nord vers la réserve du Dja, ce qui leur permettra de connaître leurs conditions de vie, les difficultés et les potentialités de chaque zone écologique afin qu’ils en prennent conscience. Avant la mise en route de la caravane, un travail de sélection à travers l’organisation d’une compétition des participants s’est avéré important et c’est fort de cela que les termes de référence (TDR) fixant les modalités de participation à ce projet ont été élaborés.

Comme critères de participation, il fallait être un jeune acteur appartenant à une organisation environnementale ; être un (e) étudiant(e) appartenant au club environnement ; être un (e) élève appartenant au club des amis de la nature ; être parmi les trois meilleurs de sa région à l’issue de la compétition. La contribution de chacun s’élèvait à 30 000 FCFA pour les membres et 50 000 Fcfa pour les non membres. Chaque équipe régionale sélectionnée était constituée de 2 filles et d’un garçon sélectionnés par un jury composé d’experts jeunes environnementalistes, d’enseignants, des jeunes leaders de la protection de l’environnement et autres experts confirmés. Les 3 meilleurs ont bénéficié d’un voyage écologique et touristique dans le septentrion Camerounais, ce qui leur a permis de découvrir les réalités et les disparités écologiques de notre pays. Aussi, ce voyage a été l’occasion de fournir à ces jeunes participants des outils leur permettant de s’investir dans le combat pour un environnement sain, ceci à travers les différentes activités qui ont meublé le voyage à savoir des causeries éducatives, des formations en foyers améliorés et en agroforesterie, des excursions et bien d’autres. Sur le terrain, de milliers d’arbres ont été plantés tout au long de ce périple septentrional. A Ngaoundéré par exemple, c’est le campus de l’Université de Ngaoundéré qui a eu l’honneur de recevoir ces vacanciers de la caravane verte qui ont mis en terre des milliers d’arbres acquis auprès de l’ANAFOR Ngaoundéré.

En prélude a cette caravane verte, une descente communautaire a été menée ainsi qu’une émission « Jeunesse Parlons en, spécial Anniversaire AJVC » du 17 au 19 Juin 2011 sur le thème de la perception des jeunes leaders des changements climatiques, afin de montrer aux jeunes les contrastes environnementaux existants dans notre pays, les réalités locales et quotidiennes des habitants de la région du Grand Nord et de la réserve du Dja.

L’association jeunesse verte du Cameroun a 10 ans
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé