International › APA

Le Botswana et De Beers gardent secret le contenu de leurs négociations sur les diamants

Le gouvernement du Botswana et le groupe De Beers, l’acteur majeur du secteur des diamants, ont refusé de divulguer les détails des négociations en cours sur les accords de production et de vente entre les deux parties.Le patron de De Beers, Bruce Cleaver, a déclaré que les informations ne seront rendues publiques qu’après la signature des accords.

Selon Cleaver, les parties en négociations, composées de l’équipe de De Beers et de hauts fonctionnaires botswanais, travaillent à la recherche d’un compromis équitable à toutes.

La secrétaire général du ministère des Ressources minérales, des Technologies vertes et de la Sécurité énergétique, Mmetla Masire, a également refusé de donner des détails sur les négociations, insistant sur le fait qu’elles sont confidentielles.

« Permettez-moi de me hâter d’ajouter que, même si certains aspects de l’accord peuvent rester confidentiels, même après leur signature, ils seront structurés de manière à être ouverts et équitables pour toutes les parties », a-t-il déclaré.

Neo Moroka, le Directeur résident du groupe De Beers au Botswana, a repris les mêmes propos selon lesquels les détails des négociations ne concernent que les deux parties et n’attendent que leur approbation.

Les partis de l’opposition botswanaise ont décrié le secret autour des négociations et appelé le gouvernement et De Beers à livrer au public les détails des entretiens.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé