Politique › Institutionnel

Le Cameroun change de stratégies pour lutter contre Boko Haram

Les responsables sécuritaires voudraient optimiser la protection des frontières avant l’avènement de la saison sèche. Ce qui devrait empêcher l’intensification des attaques terroristes

Les responsables sécuritaires ainsi que les administrations sectorielles du Cameroun ont mis en place de nouvelles stratégies en vue de mieux conduire la guerre qu’ils mènent contre la secte terroriste Boko Haram, a-t-on appris jeudi, 27 octobre 2016, de sources sécuritaires.

Ces nouvelles stratégies ont été arrêtées au terme d’une réunion récemment convoquée par le gouverneur la région l’Extrême-nord Midjiyawa Bakari.

Ont pris part à la rencontre, les responsables des forces de défense et de sécurité, notamment le général de brigade Bouba Dobekréo, commandant le premier secteur de la Force multinationale mixte (FMM) et le général de brigade Jacob Kodji, commandant la région militaire interarmées N°4.

Au regard de la porosité des frontières et avec l’avènement de la saison sèche, le Cameroun redoute l’intensification des incursions des terroristes dans son territoire.

D’après des sources sécuritaires, en saison sèche, au niveau des frontières avec le Nigeria, les pistes qui n’étaient plus praticables du fait des marécages seront accessibles, ce qui nécessite «un meilleur quadrillage de la frontière pour lutter efficacement contre des incursions de Boko Haram».

Boko Haram qui a énormément perdu du terrain face à la FMM, en témoigne la réduction de ses incursion en territoire camerounais, opère de plus en plus à travers des attaques suicides.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé