› Eco et Business

Le Cameroun emprunte plus de 26 milliards de F à la BAD pour désenclaver la zone portuaire de Kribi

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi 22 juin à Abidjan, un prêt de 39,62 millions d’euros en faveur du Cameroun.

Destiné à l’exécution de la deuxième phase du Projet d’aménagement des routes de désenclavement de la zone industrielle et portuaire de Kribi, ce nouveau prêt vient compléter celui de 114,33 millions d’euros, qui avait été octroyé en octobre 2021 pour la mise en œuvre de la première phase.

« Ce prêt supplémentaire après celle d’octobre 2021 pour le désenclavement du Complexe industrialo-portuaire de Kribi, dont la vocation est de devenir le plus important pôle économique du Cameroun et de l’Afrique centrale, renforce l’engagement de la Banque en faveur des projets intégrateurs qui ont pour finalité de renforcer la complémentarité régionale des systèmes de production, de développer les infrastructures et de stimuler les échanges intrarégionaux », se réjouit Solomone Koné, directeur général adjoint du Groupe de la Banque africaine de développement pour la région Afrique centrale.

La deuxième phase du projet va permettre de boucler le financement en vue de réhabiliter le tronçon de route Edea-Kribi, long de 110 kilomètres, et d’aménager 39 autres kilomètres de route entre la localité de Lolabé à Campo, et jusqu’au pont sur le fleuve Ntem, à la frontière de la Guinée équatoriale.

Pour Solomone Koné, cet appui financier entend « renforcer l’engagement de la banque en faveur des projets intégrateurs qui ont pour finalité de renforcer la complémentarité régionale des systèmes de production, de développer les infrastructures et de stimuler les échanges intra régionaux ».

En d’autres termes, le projet assurera la liaison entre les bassins de production, de transformation et de consommation afin de faciliter l’acheminement des matières premières et autres marchandises en transit vers les pays de la sous-région Cemac (Cameroun, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine, République du Congo et Tchad).


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé