Economie › Infrastructures

Le Cameroun envisage de construire un aéroport à Kribi

Massena Ngalle Bibehe, ministre des Transports

Le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, l’a fait savoir ce 21 juin à l’Assemblée nationale.

Le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier la Constitution révisée de la Commission africaine de l’Aviation civile (CAFAC) vient d’être adopté par l’Assemblée nationale. C’était au bout de plus d’une heure de discussion générale. Ce texte est une chance pour le Cameroun selon le ministre des Transports.

Face aux députés, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe a rassuré les uns et les autres sur l’impact de cette disposition pour le marché aérien. Cette loi va permettre au Cameroun d’accroître ses infrastructures pour un meilleur déploiement en permettant à Camair Co de se positionner. « Ça va être une opportunité pour notre compagnie aérienne et les autres d’avoir un meilleur ancrage au niveau de la sous-région. En ouvrant le ciel africain, ça va faciliter une saine concurrence ».

Transformer la cité balnéaire en ville industrielle. Bien qu’étant encore à l’étape embryonnaire, le projet de construction d’un aéroport à Kribi conforte la cité balnéaire du Sud dans un statut de pôle économique en devenir au Cameroun. En effet, jadis connue pour ses richesses touristiques, la ville de Kribi, qui abrite l’une des autoroutes du Cameroun (Kribi-Lolable, 38 Km)), devient depuis quelques années une cité industrielle.

Avec la construction d’infrastructures telles que la centrale à gaz de Kribi, d’une unité flottante de liquéfaction du gaz naturel, et du port en eau profonde de Kribi. Dotée d’un tirant d’eau de 15 m, cette infrastructure portuaire est d’ailleurs en cours de développement avec la construction d’un 2e terminal à conteneurs de 750 mètres de long, soit deux fois plus long que le premier. Il est également prévu la construction de deux autres terminaux hydrocarbures et minéraliers.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé