Société › Société

Le Cameroun exclu de l’Agoa, comprendre cette sanction

(c) Droits réservés

Le président Américain Donald Trump a décidé jeudi de suspendre le Cameroun de la liste des pays éligibles à l’Agoa.

L’exclusion du Cameroun  de l’ « African Growth Opportunities Act (Agoa) prendra effet à partir du 01er janvier 2019. Du moins, il en sera ainsi si les violences qui secouent le pays depuis plusieurs années se poursuivent », a fait savoir le Président Donald Trump, jeudi. Journalducameroun.com propose quelques pistes de compréhension de l’implication de cette décision.

L’Agoa ou Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique, est une initiative américaine qui permet aux pays d’Afrique subsaharienne de vendre leurs produits sur le marché américain sans droit de douanes. Cette loi a été promulguée en 2012 avec pour objectif de promouvoir le commerce et les investissements  entre les Etats-Unis et l’Afrique subsaharienne en accordant aux pays admis un accès en franchise de droits de douane et sans restriction quantitative au marché américain afin d’améliorer la compétitivité africaine.

Agoa : les Etats-Unis mettent fin aux accords avec le Cameroun

Plus de 70% des exportations africaines vers les Etats-Unis se sont réalisées dans le cadre de l’Agoa. Le Cameroun a exporté approximativement 220 millions de dollars (129,619 milliards de Francs CFA)en biens et services vers les États-Unis. 63 millions de dollars (37,118 milliards de Francs CFA) de ces exportations l’ont été au titre de l’Agoa, soit 28,3% de marchandises.

Seuls 2,6% des produits camerounais sont vendus aux USA en 2018, selon la note sur le commerce  extérieur du Cameroun de l’Institut national de la statistique.. Ce pays ne fait pas partie des destinations prisées par les exportateurs locaux. Les principaux clients du Cameroun, la Chine (22,2%), l’Italie (13,7%), les Pays-Bas (8,4%), la France (5,9%) et  l’Espagne (5,9%) ont acquis 77,5% des produits d’exportation camerounais.

D’après les statistiques nationales, les importations américaines au Cameroun (3,9%) restent minimalistes face aux concurrents chinois (18,5%), français (8,3%), nigérians (5,6%).

Le président américain détermine chaque année si les pays-membres ont fait des progrès dans le respect des critères d’éligibilité à l’Agoa. Notamment : la garantie d’un système politique où tous les citoyens sont égaux au regard de la loi et du droit, la lutte contre la corruption et les pots-de-vin, entre autres.

L’exclusion du Cameroun  pour cause de « violation des droits humains » est une censure. Elle met en exergue la dégradation des relations politiques entre Washington et Yaoundé. Des tensions de plus en plus rendues visibles  dans des prises de positions antagonistes. Les Etats-Unis ont réclamé la libération des leaders «ambazoniens» tandis que Yaoundé les jugeaient pour terrorisme. Le pays a omis de féliciter Paul Biya pour sa réélection en tant que président de la République et récemment, alors que Yaoundé se réjouissait encore de la réussite du dialogue national, les Etats-Unis ont demandé la tenue de nouvelles négociations.

Malgré cela, les Etats-Unis n’ont jamais manqué de saluer la bonne coopération entre les deux pays.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé