Société › Société

Le Cameroun exclu de l’Agoa : HRW appelle les autres partenaires à agir de même

(c) Droits réservés

L’organisation appelle le gouvernement à prendre cette sanction américaine comme un signal d’alarme en matière de respect des droits de l’Homme.

Human right watch se penche à nouveau sur le cas du Cameroun. Alors que le pays vient de perdre ses privilèges de bénéficiaire de la Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique (Agoa), l’organisation appelle les partenaires internationaux à accroître la pression sur le gouvernement en se servant de l’exemple américain.

Le 30 octobre dernier, le président Donald Trump a pris une sanction contre le Cameroun suite aux « violations systématiques des droit de l’Homme » dans le pays. Il en a présenté les raisons dans un récent message au Congrès américain, faisant état de ce que Yaoundé s’était abstenu de répondre aux allégations de tortures, détentions arbitraires, et assassinats portées contre des forces gouvernementales.

Human right Watch appelle le régime du président Paul Biya à prendre cette sanction comme un signal d’alarme devant l’inciter à lutter contre les violations des droits de l’Homme.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé