› Eco et Business

Le Cameroun Honoré à Vienne, dans le domaine du nucléaire

La ministre Madeleine Tchuenté a co-dirigé les travaux de l’assemblée générale de l’agence internationale de l’Energie Atomique

Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique a conduit le du 14 au 17 septembre dernier, une délégation camerounaise à vienne en Autriche, pour y prendre part à la 53ème Session Ordinaire de la Conférence Générale de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA). Pour la circonstance se célébrait aussi le 20ème anniversaire de L’accord de coopération régionale africaine pour la recherche, le développement et la formation en rapport à la Science et la technologie nucléaire (AFRA). Les membres du jury ont présenté les succès et les réalisations des travaux passés de l’AFRA, et ont tenu des discussions sur l’approche des défis auxquels ses Etats membres doivent faire face.

Co directeurs des travaux, Madeleine Tchuente, ministre de la recherche scientifique et de l’innovation au Cameroun et le professeur Peter Msolla, ministre de la Science de la communication et des technologies en Tanzanie, ont présenté des exposés sur la réussite qu’ils ont observé des expériences pilotes du programme de l’AFRA.Depuis son entrée en vigueur, l’AFRA a apporté une contribution importante à la coopération régionale dans le domaine de la science nucléaire et la technologie en Afrique, réalisant des résultats significatifs dans les secteurs de la santé des personnes, la nourriture et l’agriculture, les applications industrielles, l’information et les technologies des communications, la sûreté radioactive et la sécurité nucléaire, a indiqué Ana Maria Cetto, la vice présidente de l’Agence de l’Energie Atomique (AIEA) en charge des questions de coopération technique.

Se projetant vers le futur, plusieurs membres du jury et participants de la conférence ont souligné qu’en développant des capacités régionales de construction d’énergie nucléaire, le continent africain serait en meilleure position pour faire des pas vers le développement dans tous les secteurs. Dr. Rob Adam un des membres du jury a déclaré qu’une fois que les Etats membres obtiendront la capacité et les possibilités d’établir les infrastructures d’énergie nucléaire, tous les autres secteurs de développement en rapport à la science et la technologie nucléaire évolueront très rapidement, à condition précise-t-il que cette évolution ait lieu dans le cadre d’un contexte politique stable.

Quelques évènements majeurs ont marqué la présence du Cameroun à ces assises. Le Cameroun a été élu comme membre du conseil des gouverneurs de l’AIEA pour un mandat de deux ans. L’élection du Cameroun à la présidence de l’AFRA jusqu’en septembre 2010; la signature entre Madeleine Tchuenté et Maria Catto, d’un accord cadre pour la période 2009-2013. Ce document technique servira de référence pour la soumission des projets techniques auprès de l’agence. Enfin est intervenu la nomination du docteur Simo Augustin, au comité de gestion de l’AFRA.

Madeleine Tchuenté, ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut