Sport › Football

Le Cameroun honore ses 50 meilleurs sportifs de ces 50 dernières années

C’était au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le 10 décembre 2009 à Yaoundé

Sans surprise, Roger Milla, ancien lion indomptable et actuel ambassadeur itinérant nommé par le président de la République Paul Biya, figure en bonne place sur la liste des 50 meilleurs sportifs de ces 50 années. Ces 50 meilleurs sportifs ont été admis au panthéon de la gloire du sport, ce jeudi, 10 décembre 2009, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans la capitale camerounaise, Yaoundé. Organisée par le comité national olympique et sportif du Cameroun, CNOSC, cette cérémonie a été l’occasion pour les récipiendaires présents ou représentés, de recevoir officiellement leur diplôme les consacrant comme monuments de notre sport. Outre Roger Milla, Joseph Antoine Bell, Thomas Nkono, anciens gardiens de buts de l’équipe nationale, ont été honorés, tout comme les anciens attaquants Patrick Mboma et Omam Biyick François. Dans la cuvée actuelle des tricolores, l’ancien capitaine Rigobert Song Bahanag, et l’actuel capitaine Samuel Eto’o fils, font aussi partie de ceux qui ont marqué le sport ces 50 dernières années.

Les athlètes récompensés
Dans les autres disciplines, il était tout à fait logique d’honorer Joseph Bessala, premier médaillé olympique du Cameroun, grâce au métal d’argent qu’il a remporté en boxe en 1978. En athlétisme, Françoise Mbango a été sans surprise, hissé au panthéon de la gloire, en raison de ses titres de double championne olympique et bien d’autres qu’elle a glané depuis ces dernières années. Malgré la controverse que la championne suscite de part ses absences répétées aux compétitions, le Cameroun ce jeudi, a tait la polémique, le temps de marquer sa reconnaissance à cette athlète exceptionnelle. Dans le même ordre d’idée, Martin Ndongo Ebanga, médaillé de bronze aux jeux olympiques de Los Angeles aux Etats-Unis en 1984, a été honoré. De même, la reine des montagnes, Sarah Etonge, 7 fois championne de la course de l’espoir encore connue sous l’appellation de l’ascension du mont Cameroun, figure dans le Top 50 du CNOSC.

Marquer les 50 ans du sport camerounais
Les instances dirigeantes du sport n’ont pas été oubliées, puisque Issa Hayatou, président de la confédération africaine de football, CAF, fait parti de ce top 50. A en croire le CNOSC, la création du panthéon, vise à honorer les 50 ans du sport camerounais, à travers les hommes et des femmes qui se sont battus pour hisser très haut les couleurs nationales à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières, c’est-à-dire, de 1959 à 2009. Cette reconnaissance surtout morale et non financière, a été également élargie aux médias, hommes politiques, médecins et institutions qui ont aussi marqué le sport camerounais.

Françoise Mbango honorée
journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut