› Eco et Business

Le Cameroun, hôte du 57e congrès mondial des femmes chefs d’entreprises

Le sommet réunira près de 1000 femmes chefs d’entreprises durant une semaine, du 23 au 30 octobre prochain

Derniers réglages à Douala
Une réunion d’information a été organisée mercredi dernier à Douala, pour apporter des précisions sur l’évolution du 57e congrès mondial des femmes chefs d’entreprises (FCEM) prévu du 23 au 30 octobre prochain à Yaoundé. Le thème retenu pour ce congrès est Femmes chefs d’entreprises mondiales face à la crise financière internationale. Près de 1000 femmes entrepreneurs des cinq continents sont attendues pour cette rencontre. Une grande réussite pour Françoise Fonning, la camerounaise et présidente en exercice. L’événement offre des opportunités à saisir. Il d’explorer et signer des accords de partenariat d’échanger sur d’éventuelles opportunités qui s’offrent aux femmes.

Il est aussi prévu que soit organisée une foire exposition où sera présenté le savoir-faire des femmes. Au menu, des produits agricoles, agroalimentaires, des produits cosmétiques et autres variétés. La rencontre de Yaoundé sera surtout marquée par l’arrimage du FCEM aux nouvelles techniques managériales des associations. Depuis peu, ce réseau utilise le Networking dans son déploiement, en vue de faciliter les échanges entre les différentes associations partenaires.

Un réseau vieux de 57 ans
Il a été fondé en France en 1945 à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale par Yvonne Fouinant. L’association s’est rapidement étendue depuis l’Europe jusqu’aux différents pays du monde. Il réunit dans un vaste élan d’amitié, de solidarité, les femmes qui partagent un intérêt commun: L’esprit d’entreprise. Aujourd’hui, le réseau FCEM comprend plus de 60 pays. En pleine croissance, il fait l’objet chaque année de nouvelles demandes d’adhésion. Ses missions se sont diversifiées et en font aujourd’hui un acteur important de la société civile internationale. Il est une organisation non gouvernementale, apolitique, à but non lucratif et non religieux. Ses activités au niveau national et international visent la promotion du développement de l’entrepreneuriat féminin, l’encadrement et le renforcement des réseaux locaux des femmes chefs d’entreprises.

Soutien constant des hautes personnalités internationales
Ces objectifs sont poursuivis par le renforcement de la visibilité des femmes chefs d’entreprises, la défense de leurs intérêts auprès des gouvernements et des instances internationales, la promotion de la solidarité, de l’amitié, et de la compréhension culturelle, l’échange d’expériences, la facilitation du développement d’affaires, du partenariat et du commerce, le perfectionnement des compétences. Le réseau jouit d’une véritable appréciation internationale. Plusieurs chefs d’Etat et responsables d’institutions internationales lui font confiance. En son temps secrétaire général de l’ONU, Koffi Annan a plaidé pour la pérennisation de l’initiative.Si j’ai un message à vous adresser, c’est de ne pas vous contentez de vos succès individuels, mais de les utiliser pour promouvoir la condition de toutes les femmes. Vous contribuerez ainsi au progrès de l’humanité toute entière avait-il déclaré.
La rencontre du 23 octobre prochain sera organisée sous le couvert du GEFAC, le réseau local des femmes chefs d’entreprise.

Profil de femme entreprenante
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut