› Eco et Business

Le Cameroun jaloux de ses ports

Le Conseil de cabinet tenu par le Premier ministre a fait ressortir des «perspectives hautement prometteuses» concernant l’activité dans le secteur portuaire

Le Cameroun compte, selon l’importance du trafic, quatre ports principaux : Douala, Limbe, Kribi et Garoua. Le port de Douala concentre à lui seul 95% du trafic et 98% du chiffre d’affaires des ports nationaux. En 2013, des biens d’une mesure de 10 millions de tonnes ont été enregistrés dans cette plateforme portuaire, au-delà des capacités du port, comme l’a expliqué le ministre des Transports, Robert Nkili, à l’issue du Conseil de cabinet du 26 février 2014. Raison sans doute pour laquelle le Premier ministre, Yang Philémon, a demandé au ministre des Transports de « travailler à l’augmentation des capacités de stockage des terminaux du port autonome de Douala [.] afin de désengorger la plateforme portuaire de Douala », comme on peut le lire dans le communiqué publié à l’issue de cette réunion.

Le port de Limbe quant à lui est consacré à une activité tournée vers le transport des passagers avec les pays voisins du Cameroun, auxquels on peut ajouter un terminal et un yards pétrolier. Le port de Kribi, encore en construction, et devant être opérationnel « dans les tout prochains moins » augure de perspectives flatteuses. Complémentaire aux ports de Douala et de Limbe, il comprendra un port général à caractère commercial, un appontement minéralier et un terminal gazier. Toutes choses qui ont fait dire à Robert Nkili que « les perspectives du secteur portuaire sont hautement prometteuses ».

Quelques problèmes ont toutefois été notés à l’issue de ce Conseil de cabinet, notamment l’abandon du Port de Garoua, « en raison de l’ensablement » et qui sert néanmoins à l’échange des marchandises avec le Nigéria. Ce port a été confié à la communauté urbaine de Garoua en 2004 et n’a pas vu une amélioration de ses infrastructures depuis de nombreuses années. Le gouvernement préfère se consacrer pour le moment au développement des infrastructures sur les ports de Douala, de Kribi (à venir) et accessoirement de Limbe.

Cet état des lieux des infrastructures portuaires nationales, présenté par le ministre des Transports, était à l’ordre du jour du Conseil de cabinet tenu hier. Le parterre de ministres a également eu droit à un exposé du ministre de l’Agriculture et du Développement rural sur « les mesures de soutien envisagées pour un bon déroulement de la campagne agricole 2014 ».

Un conseil de cabinet présidé par le Premier ministre du Cameroun, Philémon Yang.
spm.gov.cm)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé