Santé › Actualité

Le Cameroun lance une campagne de répression contre les hôpitaux clandestins

Cette opération intervient après la phase de sensibilisation qui avait pour objectif, d’amener les établissements sanitaires et les praticiens à se conformer à la réglementation en vigueur.

Le Cameroun a lancé vendredi, une campagne nationale de répression contre les hôpitaux clandestins et la pratique de la médecine illégale, à l’initiative du ministère de la Santé publique et de l’Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC). Au cours des six prochains mois, il sera question pour les responsables du ministère de la Santé, de procéder à la fermeture des hôpitaux clandestins, de traquer les faux médecins et d’accentuer la lutte contre le vente illégale des médicaments.

Un travail similaire mené il y a quelques mois a permis d’identifier plus de 300 centres hospitaliers clandestins à travers le pays, notamment dans les villes de Douala et de Yaoundé où la situation est préoccupante. Visiblement déterminées, les autorités sanitaires qui seront appuyées par les forces de l’ordre entendent mettre de l’ordre dans un secteur sensible où la pratique de la médecine par des personnes inexpertes aurait provoqué des dizaines de morts, en l’occurrence les enfants et les femmes.

Parallèlement à la traque des hôpitaux clandestins, la lutte contre les faux médecins sera également accentuée prévient-on.


en-afrique.info)/n
À LA UNE
Retour en haut