Santé › Actualité

Le Cameroun lance une enquête sur les ménages

L’opération dont le but est d’avoir de meilleurs indicateurs dans les domaines de la santé et de l’économie des ménages, a déjà débuté

Une opération avec le concours de nombreux partenaires
Le gouvernement camerounais a lancé une enquête démographique et de santé à indicateurs multiples (EDS-MICS), qui est en cours depuis quelques temps. Cette enquête, la première depuis 2004, a pour principal objectif d’améliorer la visibilité de la situation sanitaire globale au Cameroun. Elle « devra fournir des données fiables et détaillées sur les facteurs démographiques, socio économiques et sanitaires de la population qui sont susceptibles d’influencer la situation sanitaire et démographique du pays. Mais surtout obtenir le taux de prévalence réel du VIH sida auprès de la population », a fait savoir André Mama Fouda, le ministre de la santé publique, lors d’une conférence de presse y relative. Toujours selon les autorités administratives, le grand écart entre la dernière enquête et celle en cours est dû au manque de moyens financiers. Le gouvernement camerounais bénéficie donc pour cette opération, du concours des partenaires au développement (UNFPA, UNICEF, Banque Mondiale, USAID), qui supportent l’opération à hauteur d’un milliard 400 millions de francs CFA. Environ 15000 ménages seront sélectionnés au niveau national dont des femmes âgées de 15 à 49 ans et des enfants de moins de cinq ans présents dans ces ménages. Par ailleurs, dans la moitié de ces ménages, tous les hommes de 15-59 ans seront également enquêtés individuellement. Des tests de carence en sang (anémie) et de paludisme seront effectués sur tous les enfants de moins de cinq ans et sur toutes les femmes dans un ménage sur deux et les personnes dépistées positives recevront gratuitement des médicaments (si le paludisme est simple). Aussi, seront effectués des tests de dépistage de VIH SIDA, sur toutes les femmes et les hommes ; les résultats confidentiels issus de ceux-ci ne serviront que pour les statistiques. désireront.

Résultats attendus pour octobre 2011
Avec les personnes ciblées, une douzaine de thèmes seront abordés. L’ensemble des thèmes abordés par l’étude portent sur la mortalité maternelle, la reproduction, la vaccination des enfants, la santé et la nutrition des femmes et des enfants, les fistules obstétricales, le mariage et l’activité sexuelle, la préférence en matière de fécondité, la connaissance et l’utilisation des méthodes de planification familiale, les caractéristiques du conjoint et le travail de la femme, le développement et l’éveil de l’enfant, le VIH SIDA et les infections sexuellement transmissibles, les relations dans le ménage et la participation de la femme au développement. Les femmes sont particulièrement visées par cette enquête. Il s’agit pour les pouvoirs publics de mesurer le degré de participation de ces dernières au développement du ménage et de l’économie nationale. Sur le terrain, l’opération sera menée par des agents collecteurs recrutés et formés par l’institut national de la statistique, partenaire technique de l’opération. L’enquête démographique et de santé permettra au gouvernement d’avoir une meilleure visibilité dans les programmes destinés à sa population sur la base de données actualisées. Objectif, permettre la mise en route des programmes et politiques sociales, sanitaires et nutritionnelles dans le cadre de sa stratégie pour la croissance et l’emploi. Cependant le ministre ne s’est pas clairement exprimé sur la pertinence des personnes choisies, et leur niveau d’influence dans le cadre d’une évaluation globale. Les résultats sont attendus pour octobre 2011, du moins officiellement.

L’opération a déjà débuté à Yaoundé et devrait s’étendre à tout le Cameroun
http://cmj.annonay.fr)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé