Société › Kiosque

Le Cameroun perd deux places dans son Indice de développement humain

Le Rapport sur le développement humain 2014 du PNUD classe le Cameroun à la 152ème place sur 187 pays. En Afrique, c’est la Libye qui fait office de meilleur élève (55ème)

Dans le Rapport sur le développement humain 2013 du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), le Cameroun figurait à la 150ème place en termes d’Indice de développement humain (IDH). Dans le Rapport 2014, publié le 24 juillet dernier sur le thème «pérenniser le progrès humain: réduire les vulnérabilités et renforcer la résilience», le PNUD a relégué le pays de deux places le faisant passer de la 150ème à la 152ème position sur un total de 187 pays pris en considération dans le classement. Le Cameroun figure dans la catégorie des pays ayant un «développement humain faible» avec un indice de 0,540.

Au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), c’est le Gabon qui arrive en tête (112ème), suivi par le Congo, (140ème) et la Guinée Equatoriale (144ème). Le Cameroun devance le Tchad (184ème) et la République centrafricaine (185ème). En Afrique, c’est la Libye qui fait office de meilleur élève. Elle est classée à la 55ème place dans la catégorie des pays ayant un «développement humain élevé», suivie par les Seychelles (71ème), la Tunisie (90ème), l’Afrique du Sud (118ème) et le Cap Vert (123ème). Comme en 2013, la Norvège est le pays à avoir le meilleur IDH avec une valeur de 0,944. Le pays nordique est classé 1er dans le Rapport sur le développement humain 2014 du PNUD.

Globalement, l’Afrique subsaharienne avec ses 46 pays est toujours la région la plus à la traine dans le monde. Ici, l’espérance de vie à la naissance est de 56,8 années pour 66,4 pour l’Asie du Sud ou de 74,2 années pour l’Amérique latine et les Caraïbes. Le Revenu national brut par habitant était de 3152 dollars en 2013 contre 5195 dollars en Asie du Sud ou 15.817 dollars dans les Etats arabes.

IDH et autres indices
Ce rapport produit par le PNUD depuis 1990 prend en compte l’IDH, qui s’appuie sur l’espérance de vie, la durée de scolarisation et le niveau de revenus des populations d’un pays. Il a été présenté comme alternative à la mesure du développement face au Produit intérieur brut (PIB). Le rapport 2014 du PNUD, constitué de 259 pages introduit le concept de «vulnérabilité» pour décrire «les probabilités d’érosion des capacités et des choix des personnes.»

Les données contenues dans ce rapport sont celles dont disposait le Bureau du rapport sur le développement humain (BRDH) au 15 novembre 2013. Les pays et les régions sont classés en fonction de la valeur de leur Indice de développement humain (IDH) en 2013. Dans les 17 tableaux statistiques qui sont contenus dans le rapport, le PNUD intègre, outre des données sur l’IDH dans le monde, d’autres indices: l’indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM), l’indice de développement humain ajusté aux inégalités (IDHI) et l’indice d’inégalité de genre (IIG). Le Rapport sur le développement humain 2014 du PNUD est publié à un an de l’échéance des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Consulter l’intégralité du Rapport sur le développement humain 2014


Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé